Marine Le Pen, à une question piège de Gilles Bouleau, vous avez répondu qu’il est possible que l’ soit compatible avec la République. Alain Juppé, vous avez déclaré à Valeurs actuelles que vous parliez avec les musulmans qui sont prêts à respecter les principes de la République. Quant à vous, Nicolas Sarkozy, vous avez suggéré aux lecteur du JDD que « la des barbus n’était pas drôle » tout en leur offrant sur un plateau le CFCM, très vite devenu le Conseil français pour la croisade musulmane.

Mais, chers candidats à la présidence, vous qui avez la prétention, après dix années catastrophiques ou plus pendant lesquelles l’islam est entré en force dans notre vie quotidienne, de relever le défi du redressement de la France, savez-vous ce qu’est vraiment cette religion ? Vous avez désormais tout le loisir de réfléchir sur le sondage que le JDD a réalisé auprès des musulmans de France où l’on apprend, entre autres, que 29 % d’entre eux estiment que la charia devrait valoir droit sur la loi de la République ! Ces musulmans sont pourtant jugés « modérés ».

Vous affirmez que tous les actes de barbarie commis par les soldats de l’État islamique sont à attribuer à leur radicalisation par lavage de cerveau interposé et que « le Coran, c’est pas ça » ! Mais avez-vous pensé à interroger ces hommes et ces femmes qui se sont convertis au christianisme ou à l’athéisme, risquant ainsi leur vie pour apostat ?

Je viens de visionner, sur YouTube, deux de ces témoignages. Ils sont la démonstration que l’islam n’est compatible ni avec nos lois, ni avec notre mode de vie, ni avec la démocratie, et que cette « religion » est et sera toujours et à jamais incompatible avec la République française si le Coran et ses hadiths ne sont pas déclarés caduques.

Écoutez Mona Walter, Somalienne réfugiée en Suède après sa conversion : « Je ne respecte pas l’islam qui suit à la lettre les actes de son prophète, qui viole, bat les femmes, tue. Mahomet qui, après avoir tué le père et toute la famille de Safiya, l’épouse le même jour. Vous coucheriez, vous, avec un homme qui a assassiné toute votre famille ? Regardez sur Internet toutes ces vidéos qui montrent des décapitations de chrétiens. Moi-même, j’ai été menacée de mort si je n’arrêtais pas mes critiques de l’islam. »

Écoutez Wafa Sultan, psychiatre syrienne réfugiée aux USA : « Personne ne cherche les racines même du terrorisme, cette machine de lavage de cerveau nommée islam. L’islam EST le problème. »

Regardez les réseaux sociaux où s’enchaînent de terribles infos, photos et vidéos de la vie en Musulmanie, sans même parler des atrocités commises par les djihadistes de tout poil : un chrétien de 14 ans, retrouvé pendu à un arbre, au Pakistan. Ses deux assassins étaient musulmans. Les rues de Dacca, inondées par la mousson, transformées en fleuve de sang par les milliers de bêtes égorgées pour l’Aid el-Kébir. Une jeune femme convertie à Jésus, dont le corps gît dans une mare de sang, décapitée par sa famille, vue sur shoebat.com, un site consacré aux actes antichrétiens à ne pas recommander aux âmes sensibles où l’on apprend que, sur notre planète, un chrétien est exécuté toutes les 5 minutes pour sa foi !

Vous avez dit islamophobie ? Messieurs et Madame les candidats, ne soyez pas complices !

24 septembre 2016

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.