À mes amis sarkozystes, nostalgiques du quinquennat précédent et qui pensent que « tout était mieux avant », j’aimerais rappeler quelques petits détails...

Les socialistes augmentent les impôts et tuent par ce biais l’économie ? Oui, c’est vrai. Mais n’oublions pas que cette hausse des prélèvements obligatoires a commencé sous Sarkozy. Et radicalement. Depuis la surtaxe Fillon de l’été 2011, la hausse des impôts n’a cessé, au point que le budget 2012 voté par l’ prévoyait une hausse de 15 milliards sur l’année. Et c’est sans parler des presque 50 taxes créées ou augmentées durant le quinquennat.

Croire que la hausse des prélèvements obligatoires est le fait des socialistes relève vraiment de la mauvaise foi. C’est ne pas prendre en considération les exigences européennes d’austérité auxquelles se soumettent uniformément tant l’ que le PS. Le déficit explose à cause de la mauvaise gestion de l’économie française depuis plus de vingt ans : n’étant capables de rien, la droite comme la gauche ne savent faire qu’augmenter les impôts…

Le déficit, la dette : tiens, parlons-en. Mes amis sarkozystes doivent se rappeler que celle-ci s’est creusée de 600 milliards en 5 ans, dont seulement 200 imputables à la crise (d’après la Cour des comptes). Un record. Les socialistes dépenseraient sans compter l’argent public, dit-on. Oui sans doute, mais ils n’ont fait que suivre la voie Sarkozy, qu’on le veuille ou non.

L’immigration, maintenant. Là aussi, un record. En moyenne, 200.000 personnes sont entrées légalement chaque année en France pendant les cinq ans Sarkozy. 30.000 naturalisations de clandestins par an et 150.000 acquisitions nouvelles de la nationalité française en moyenne. Difficile à entendre, mais c’est comme ça. Sarkozy a été l’un des présidents les plus immigrationnistes que la France ait comptés. Au point que Hollande et Valls ont déclaré qu’ils mèneraient exactement la même d’immigration que lui.

Vous en voulez encore ? Le laxisme dans la justice avec la loi Dati (2008), l’augmentation dramatique des violences aux personnes (+ 45 % — ne pas oublier que La France orange mécanique n’a pris que des exemples du temps du quinquennat Sarkozy…), l’introduction de la dans les manuels scolaires sous Luc Chatel, etc.

En somme, la socialiste ne fait que suivre celle de Nicolas Sarkozy. Même politique européenne (puisque Hollande a signé le traité de stabilité que Sarkozy a négocié), même politique économique (on ne peut plus flagrante, avec la hausse de la TVA que Hollande a fait voter !), même politique d’immigration, et j’en passe. Bref, tout identique, à quelques virgules près.

Vous qui aimez vraiment la France, ce dont je ne doute pas, ne vous faites pas avoir par les beaux drapeaux bleu-blanc-rouge que Sarkozy sait très bien mettre en scène durant ses campagnes électorales. Non, ce n’était pas mieux sous sa présidence. Oui, l’UMPS existe bien, hélas !

5 juin 2013

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.