Le cabinet de conseil américain, faisant l’objet d’une enquête du parquet national financier, s’est pourtant vu attribuer, en juillet, un important contrat de conseil en stratégie par un organisme public, relate L'Obs.

Le 12 juillet, en plein été, l’Union des groupements d’achats publics (UGAP), la centrale d’achat de l’État, aurait passé un énorme marché de 375 millions d’euros avec une quinzaine de sociétés de consultants pour des conseils en stratégie, organisation, finance et immobilier. Parmi ces entreprises figure la société McKinsey.

Visé par une enquête pour « blanchiment aggravé de fraude fiscale »

Un choix qui étonne d’autant plus que la « firme », qui n’a payé aucun impôt en France entre 2011 et 2020 – comme l’avait révélé, en mars, le rapport d’une commission d’enquête du Sénat –, est pourtant visée par une enquête préliminaire, ouverte le 31 mars par le parquet national financier pour « blanchiment aggravé de fraude fiscale ». Le 24 mai dernier, son bureau français, situé au 90, avenue des Champs-Élysées, à Paris, a même été perquisitionné.

Sous le mandat d'Emmanuel Macron, le cabinet McKinsey a été chargé de plusieurs missions. Il a notamment, de novembre 2020 à février 2022, été chargé de la campagne vaccinale avec l'organisation logistique, la mise en place d'indicateurs et d'outils de suivi ou encore l'établissement d'un plan d'action pour la campagne de rappel pour la 3e dose de vaccin anti-Covid.

8212 vues

30 août 2022 à 17:16

Pas encore abonné à La Quotidienne de BV ?

Abonnez-vous en quelques secondes ! Vous recevrez chaque matin par email les articles d'actualité de Boulevard Voltaire.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. C'est parti !

Je m'inscris gratuitement

Les commentaires sont fermés sur cette publication.