L’avocat des victimes de l’attentat du Bardo dénonce les graves dysfonctionnements de la justice tunisienne et réclame la libération d’un policier incarcéré depuis trois mois sans motif valable.