On croyait vraiment en avoir fini avec les décisions incohérentes, dangereuses et démagogiques. Je crains que , dont on espérait qu’il nous ferait au moins échapper à cela, vienne de perdre, avec son absurde synthèse sur la Dibrani et Leonarda, ses derniers soutiens de la non sarkozyste et centristes.

Heureusement qu’il y a toujours un imbécile, quelque part, au sein de l’opposition pour distraire de l’essentiel et concentrer l’indignation sur soi !

Anne-Sophie Leclere, tête de liste FN aux à Rethel dans les Ardennes, a posté sur son mur Facebook une caricature comparant Christiane Taubira à un singe.

Cet odieux outrage animalier prétendait lui dénier sa légitimité et sa qualité de ministre de la .

Cette offense d’une infinie vulgarité détournait précisément le débat de ce constat fondamental : malheureusement Christiane Taubira est garde des Sceaux, soutenue par un Président et un Premier ministre malgré le rejet de son projet par les Français – un projet à la fois nuisible et redondant par rapport au sursis probatoire.

Anne-Sophie Leclere a été immédiatement suspendue par le FN. Il y a des partis qui ont laissé émerger en leur sein des propos choquants sans prendre des décisions aussi rigoureuses.

Le Premier ministre a apporté son soutien à sa ministre qui elle-même a réagi d’une manière en même temps inadaptée et délirante.

Dénonçant “la pensée mortifère et meurtrière du FN”, elle n’a rien trouvé de mieux que de parler “d’un contenu, les Noirs dans les branches des arbres, les Arabes à la mer, les homosexuels à la Seine, les juifs au four et ainsi de suite”.

Le FN va engager évidemment une procédure judiciaire contre elle à cause de l’énormité et de la surenchère haineuse de cette charge contredisant le souci d’un pouvoir moins éructant, plus lucide face au danger politique à venir pour les municipales et les européennes.

Comment Christiane Taubira, provoquée si stupidement et sur un mode aussi indécent, a-t-elle pu répondre sur un tel registre que le bon sens, la mesure et l’intelligence avaient abandonné ?

Puisqu’elle était niée en tant que ministre, elle aurait mieux fait, au lieu de se laisser aller à sa volupté de l’extrémisme verbal, de tenter de justifier sa politique et de sortir par le haut de cette ignominie imbécile.

Elle a dû percevoir qu’il était plus facile et plus confortable, pour elle, de délirer que de convaincre.

Paru sous le titre “L’imbécile du FN, le délire de la ministre !”

22 octobre 2013

À lire aussi

Mépris, grossièreté, obséquiosité et surtout manque de courage en tout genre…

Le courage est bien la vertu qui manque à ces quatre leçons sans frontières... …