L’association n’ayant indubitablement jamais économisé sa sueur pour faire progresser le en France attaque Le Point pour un article ayant moqué les Chinois. Le machin en question serait tout plein de stéréotypes, du genre Chinois infatigables et travailleurs, tout jaunes et aux yeux tout bridés.

En fait, l’articulet mis en cause n’était qu’humour. Un peu comme Édith Cresson qui, lorsque stagiaire à Matignon, avait stigmatisé les Japonais — des « fourmis » — et ces Anglais, peu prompts à regarder les « femmes ». Ben quoi ? Elle était marrante, Édith. On la sentait hardie sous l’homme, façon « la Madelon vient nous servir à boire… »

Bientôt, dans le goulag fleuri qu’on nous annonce, nous n’aurons plus que le droit de nous moquer des Belges et des blondes. En attendant que ne rejoigne dans son exil de Méchin. Et là, on aura affaire aux blondes belges…

12 décembre 2012

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.