Dorénavant, vous pouvez retrouver, chaque jour de la semaine, le bloc-notes de Boulevard . Il est signé Dominique Jamet les lundi et jeudi, Benoît Rayski les mardi et vendredi et les mercredi et samedi…

Gaucherie

Mon aimable confrère Benoît Rayski est de gauche et moi non plus. Néanmoins, il s’interroge, dans son dernier bloc-notes, sur ce grand machin à la dérive qu’est devenue la gauche française ; moi aussi. En d’autres temps, j’aurais sûrement eu le rire méchant. Mais à quoi bon ? Nous autres, vieux ronchons attachés à la même d’expression, sommes désormais dans le même boutre. Arnaud Montebourg et sa marinière ? De gauche ou de ? Les deux, mon capitaine ! et le père de ses enfants, dont les pères étaient d’extrême droite ? Cas de figure sociologique intéressant : tuer papounet ou endosser ses idées ? Ou les deux, un peu en même temps : Ségolène, en 2007, voulait que nos compatriotes arborent drapeau tricolore aux fenêtres. Et aujourd’hui François ; pour qui le mariage gay serait une sorte « d’étrangeté »… Il est un fait que l’actuel Président a toujours été un brin fâché avec l’institution maritale. Encore un petit effort pour être cohérent ? Mais qui l’est vraiment, ces derniers temps… qui incarne cette gauche si maladroite ? Le gaucho-lepénisme a décidément encore de beaux jours devant lui.

Écologie

Jean-Vincent Placé, patron du groupe écologiste au Sénat, se demande si les ministres verts ont leur place au gouvernement… T’as raison, Raymond ! Quelques millions de Français se posent la même question ! Et certains socialistes d’avoir piqué ce bon mot à Éric Zemmour : « Jadis, les communistes avaient inventé le soutien sans participation. Aujourd’hui, les écologistes ont inventé la participation sans soutien ! » Un jour, il serait peut-être temps de mettre ces olibrius dans des réserves, façon Far West. Et par hordes grimpées sur autant de velib’, ils s’en iraient chasser les troupeaux de bisons, en espérant que ces derniers leur marchent dessus…

Dinguerie

Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, n’est pas verte, mais pourrait l’être. Son nouveau bidule ? Partir en guerre contre les prostiputes. Pourtant, le bidule était plutôt une belle institution, datant de saint Louis, révérée par Audiard et magnifiée par Alphonse Boudard. Puis, après guerre, les maisons ont été closes pour de bon. Interdits de jeter leur gourme, nos garnements se sont vengés en lançant des pavés… Ce fut Mai 68. Quand on ferme le Chabanais, on déclenche le bordel, c’est bien connu. En attendant, Najat Vallaud-Belkacem veut mettre à l’amende les clients de ces dames. Et quid du petit commerce, du « Fuck In », et de la détresse sentimentale de tous ces hommes, mal formés, pas toujours bien finis, électeurs de EELV, handicapés notoires, sociaux-démocrates et timides maladifs auxquels sera interdit le petit moment d’extase tarifée ? Bref, pour en finir avec le bordel, rouvrez le Chabanais !

Liberty

L’auteur de ces lignes ayant eu la chance de pas mal voyager, a eu celle de discuter avec nombre de ses confrères en journalisme. En Turquie ou en Iran, par exemple, me fut-il affirmé : « La liberté d’expression chez nous, c’est simple. Tant qu’on ne touche pas à la et la nation on peut écrire à peu près tout ce que l’on veut… » Marrant de voir qu’en France, c’est parfaitement la même chose, sauf que c’est l’exact contraire. Bien sûr, chez nous, c’est plus cool. On ne risque ni le peloton ni la potence : juste la mise à mort sociale. Et c’est ainsi qu’on se retrouve à écrire pour Robert Ménard qui, en la matière, en connaît un sacré bout de rayon de bicyclette.

10 novembre 2012

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 10 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

0 0 vote
Votre avis ?
0 Commentaire(s)
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

À lire aussi

Pass sanitaire : ça a du mal à passer, dans la majorité présidentielle !

Le pass sanitaire a du mal à passer, à l’Assemblée. D’où cette pièce de boulevard, avec le…