“La tactique […] décrit l’art de combiner de manière optimale les modes opératoires et les moyens dont on dispose pour emporter un gain ou une décision” (Wikipédia).

Dès l’élection, il faudra soumettre aux Français la modification de la instituant le référendum d’initiative populaire et supprimant la possibilité de toute réforme par le Congrès.

Un audit général de la situation financière globale du pays sera utile. De plus, il sera demandé à la Banque de France d’imprimer des francs pour se mettre à l’abri, pendant la négociation avec l’, de pressions telles qu’a subies la Grèce.

D’autre part, les devront organiser le débat sur l’euro en accueillant des économistes hétérodoxes expliquant les dangers de persévérer avec l’euro et les bénéfices du retour au franc, afin que le peuple puisse, le moment venu, se positionner de façon éclairée.

Négocier la fin de l’euro avec nos partenaires européens devrait permettre une sortie « apaisée » et la mise en place d’une monnaie commune pour éviter les attaques des marchés et d’avoir recours à des mesures contraignantes telles que le contrôle des changes et des capitaux.

En cas d’échec dans ces négociations, il sera temps de demander aux Français de se prononcer par référendum et respecter leur choix.

Si le non l’emportait, il ne serait pas question de démissionner car ce serait trahir les électeurs, il resterait à se battre avec les moyens restant disponibles.

Il s’agit de dénoncer Schengen et rétablir les frontières pour diminuer drastiquement l’immigration et refouler les , ainsi que tous les traités internationaux signés ou en cours de discussion sous la houlette de l’Union européenne (, négociations Union européenne/Turquie, CETA). Enfin, quitter le commandement militaire intégré de l’OTAN, qui met notre armée sous commandement américain.

Mais aussi de rétablir l’autorité de l’État, en particulier dans les domaines de la sécurité intérieure et extérieure, de la justice et de la défense. À cette fin, on peut envisager la création d’une pour, en cas de majeure, pouvoir faire appel à des citoyens qualifiés, prioritairement anciens militaires, gendarmes et policiers, pompiers, médecins, infirmiers, etc. Les personnes habilitées à porter une arme dans l’exercice de leur fonction seront invitées à la conserver en dehors de leur service.

Pour faire redémarrer l’économie, il faut mettre un terme aux nombreux gaspillages tels que ceux de la de la ville, de l’apprentissage, en finir avec le CIPE/pacte de responsabilité et cesser de verser à l’Union européenne notre participation de 13 milliards pour la PAC, dont les fonds seront attribués à la politique agricole nationale, car c’est à nous, Français, de déterminer quels secteurs doivent en être les bénéficiaires.

Afin de relancer la consommation, le SMIC pour 39 heures sera porté à 1.900 € par l’exonération d’un montant équivalent des cotisations patronales et la suppression de la prime d’activité. Cette mesure sera financée par une taxe sur les importations de biens de consommation manufacturés de 4 à 10 % ; seront principalement ciblés les produits venant d’Allemagne, de et de Hong Kong (à eux troi, 40 milliards de commercial).

L’État prendra sa part grâce à des investissements sur le logement, la modernisation et la construction de prisons, la rénovation des routes, des commandes militaires de matériel lourd et d’équipements individuels pour nos soldats très sollicités, la réfection et la préservation de notre patrimoine architectural civil, militaire et religieux.

NB : certaines mesures très conflictuelles suffiront à mettre un terme à la triste expérience de l’Union européenne et obligeront les nations à négocier le démantèlement.

11 juin 2016

Partager

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

À lire aussi

Le peuple n’a pas encore assez souffert

Les Français, qui se croient un peuple politique, n’auront été qu’un troupeau manipulé. …