Brèves - Télévision - 2 septembre 2016

Le Danois suspecté d'avoir tiré sur deux policiers à Copenhague serait un "soldat de l'EI" 

Le Danois soupçonné d’avoir tiré mercredi 31 août sur deux policiers à Copenhague lors d’une descente de la brigade des stupéfiants est un “soldat de l’EI”, a affirmé l’agence de propagande Amaq de l’organisation jihadiste, vendredi 2 septembre. Amaq fait allusion à la coalition antijihadistes menée par les États-Unis:

“L’auteur de l’attaque qui a visé la police de Copenhague est un soldat de l’État islamique et a mené cette opération en réponse aux appels à frapper les pays de la coalition”.

L’homme de 25 ans, mort dans la nuit à l’hôpital, est soupçonné d’avoir tiré sur deux policiers et un passant qui ont été blessés à Christiania, le quartier libertaire de Copenhague, mercredi 31 août vers 21 heures.  Il avait alors réussi à s’enfuir, mais la police l’avait localisé et l’a interpellé jeudi matin dans un logement en banlieue. C’est là qu’il a été grièvement blessé au cours d’un échange de tirs, alors qu’il tentait de s’enfuir.

carte

Arrêté avec plus de 100 kg de haschich

L’homme né en Bosnie “a apparemment des liens avec Millatu Ibrahim [un groupe jihadiste à l’origine allemand implanté au Danemark] et des sympathies pour l’EI”, selon la police. Elle a précisé en début d’après-midi que “rien pour le moment ne porte à croire que cela a joué un rôle lors de la fusillade”.
    
Selon la télévision publique TV2, l’homme a été arrêté en possession d’une cinquantaine de kilos de haschich, de trois kilos de skunk (une variété plus concentrée de cannabis) et de plus de 1.000 joints. 

À lire aussi

Dévotion populaire et coronavirus : à Chartres, le voile de la Vierge Marie exposé pour demander sa protection

À Chartres, les paroissiens se souviennent qu'en 1832, le choléra avait fait dans la ville…