Un rapport publié par le chercheur Jérémie Vandenbunder dans le cadre du CESDIP (Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales, une unité de recherche du CNRS) sur « les coûts du crime en France » met en lumière le prix astronomique que coûtent, chaque année, les agressions, homicides, cambriolages... à la France.

Le coût annuel des homicides (on en compte 880 pour l'année 2019) s'élève, par exemple, à 3 milliards d'euros pour cette seule année. Pour les agressions physiques, le coût est évalué à 69 millions d’euros. Les prix s'envolent lorsque l'on regarde les tableaux consacrés aux fraudes aux prestations sociales (880 millions d'euros) ou encore à la TVA (14 milliards d’euros de manque à gagner sur la seule année 2019).

Le chercheur rapporte, au cours de son étude, que « ce sont les atteintes à la vie humaine et la fraude fiscale qui représentent les montants les plus élevés ». S'y ajoute « la cybercriminalité », qui « implique des préjudices financiers de plus en plus importants ». En conséquence, « entre 1996 et 2018, les de contrôle des infractions ont doublé, passant de 26,8 à 51 milliards d’euros. Cela représentait 1,6 % du produit intérieur brut en 1996. » « Cela équivaut, en 2018, à 2,2 % du PIB », précise le chercheur.

1286 vues

7 octobre 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter