Le Coran à Sainte-Sophie de Constantinople pendant le ramadan !

Erdoğan n’en est pas à une provocation près : depuis le 6 juin, le Coran est de retour à l’intérieur de Sainte-Sophie de Constantinople. Pendant toute la durée du ramadan, la chaîne télé de l’État turc TRT Diyanet retransmet tous les jours, depuis Sainte-Sophie, la prière matinale avant le jeûne. La transformation de Sainte-Sophie en mosquée durera jusqu’au 7 juillet. Cette mesure est interprétée en Turquie comme une réponse à la reconnaissance du génocide arménien par l’Allemagne. Un député du parti au pouvoir l’a justifiée clairement sur Twitter : « Les États-Unis aident le Parti travailliste kurde et l’Allemagne se raccroche aux mensonges sur le génocide, il n’y a plus d’amitié. En retour, Sainte-Sophie doit être ouverte aux prières. » Ce même député demande que le musée soit définitivement transformé en mosquée « car les chrétiens occidentaux ne sont plus les amis des Turcs, on ne doit pas les prendre en considération » !

Ainsi l’Histoire se répète : après la chute de l’Empire byzantin en 1453, ce haut lieu de l’orthodoxie fut “converti” en mosquée pendant près de cinq siècles. Ce n’est qu’en 1934, sur ordre de Mustafa Kemal “Atatürk”, que Hagía Sophía cessa officiellement d’être un lieu de culte musulman pour être transformée en musée. En décidant de “la rendre à l’Humanité”, Mustafa Kemal en fit sans doute l’un des plus beaux monuments du monde dédié à la laïcité. Initiée sous le règne de Constantin en 325 sur l’ancien temple d’Artémis, Sainte-Sophie est classée, depuis lors, parmi les trésors du patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO et accueille tous les ans des milliers de visiteurs. Pour le monde entier, elle est la huitième merveille du monde, avec sa coupole de 31 mètres de diamètre, symbole de la splendeur byzantine avant l’avènement de l’Empire ottoman.

Mais, hélas pour Sainte-Sophie, la voix de la sagesse de la Turquie laïque d’Atatürk n’est plus qu’un lointain souvenir et les islamistes mènent régulièrement l’offensive afin que Sainte-Sophie redevienne une mosquée. En mai dernier, lors de la commémoration annuelle de la prise de Constantinople par les Ottomans, des milliers de croyants musulmans s’étaient rassemblés dans l’esplanade de Sainte-Sophie, afin de revendiquer le droit d’y prier. Leur demande a été exaucée.

Dans les milieux islamo-conservateurs au pouvoir, des voix se font entendre pour saisir l’occasion de transformer définitivement la basilique Sainte-Sophie en mosquée. À moins qu’elle ne soit rendue à… son culte d’origine, comme l’a réclamé récemment le patriarche orthodoxe Bartholomée Ier, demandant qu’un débat s’instaure sur cette question lors de l’éventuel processus d’admission de la Turquie dans l’Union européenne. Donnant-donnant, en quelque sorte… On peut toujours rêver, mais ce serait l’occasion ou jamais !

À lire aussi

« Voir un ami voler » : quand Jacques Brel avait de la Suisse dans les idées…

C’est, en effet, sur les rives du Léman, avant de mettre les voiles vers les Marquises, qu…