G.-W. Goldnadel dénonce l'appel du ministre israélien de la qui invitait les Juifs français à rejoindre Israël. Le moment est mal choisi, avant la conférence de Paris. Pour l'avocat, les juifs de sont pluriels et ceux qui n'ont pas la fibre sioniste ne sont nullement des renégats. Pour autant, il soutient le gouvernement israélien dans sa contestation de la résolution de l' sur les "colonies". Et l'on ne peut que s'interroger sur un organisme international dont la moitié des résolutions visent Israël alors que des États bien plus dangereux sont épargnés. L'ONU, Obama et Hollande ne cherchent qu'à faire oublier leur fiasco en Syrie. Me Goldnadel réfute aussi l'usage du terme "colonie" réservé à Israël alors qu'en on n'ose pas employer le mot pour des populations implantées illégalement.

3224 vues

28 décembre 2016

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.