Avant même le vote de la loi sur “le délit d’entrave numérique”, la page Facebook “, vous hésitez, venez en parler“, sur laquelle on trouvait témoignages et discussions, et qui comptait 40.000 fans, a été brutalement fermée.

Aucune explication n’a été donnée aux initiateurs de cette page, le site www.ivg.net

La veille, la responsable de cette page était auditionnée à l’Assemblée nationale par la députée Catherine Coutelle, militante pro-IVG et rapporteur de la loi visant à réprimer tout discours dissuasif en la matière. Il y avait été question, Grégor Puppinck en a été témoin, du succès de cette page.

Grégor Puppinck s’interroge : est-ce un hasard ?

26 novembre 2016

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

Les commentaires Facebook intégrés aux articles sont désormais inactifs, nous vous invitons désormais à commenter via le module ci-dessus.

À lire aussi

Grégor Puppinck : « Même en France, des ex-musulmans convertis au christianisme sont persécutés »

Pour Boulevard Voltaire, Gregor Puppinck revient sur un phénomène peu connu mais pourtant …