Le maire de Beaucaire, Julien Sanchez, a gagné le procès intenté par la Ligue des droits de l’homme : la crèche provençale installée dans la mairie appartient bien aux traditions culturelles de la Provence et n’occasionne aucun trouble à l’ordre public ! La LDH est même condamnée à verser 1.200 € à la commune ! Et Julien Sanchez estime qu’elle aurait d’autres causes à défendre : les pauvres, les victimes du terrorisme et les femmes dont les droits sont bafoués dans certains quartiers.

22 décembre 2016

À lire aussi

Julien Sanchez : « Beaucaire a été maltraitée et discriminée par la présidente de la région… La Justice l’a reconnu »

Carole Delga, présidente socialiste de la région Occitanie, a été condamnée, mardi, par la…