Le maire de Beaucaire, Julien Sanchez, a gagné le procès intenté par la Ligue des droits de l’homme : la crèche provençale installée dans la mairie appartient bien aux traditions culturelles de la Provence et n’occasionne aucun trouble à l’ordre public ! La LDH est même condamnée à verser 1.200 € à la commune ! Et Julien Sanchez estime qu’elle aurait d’autres causes à défendre : les pauvres, les victimes du et les femmes dont les droits sont bafoués dans certains quartiers.

22 décembre 2016

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.