À travers plusieurs organismes, la France entretient à travers le monde un réseau de lycées. Des professeurs français y enseignent, en français, le programme scolaire français aux expatriés mais aussi aux enfants des élites locales. De cette façon, la culture française continue d'avoir une diffusion mondiale, et la diplomatie française s'en trouve confortée.

Au Qatar, c'est la Mission laïque qui gère le lycée depuis sa création en 2007. Mais d'ici la fin de cette année, elle devra quitter ce pays. En effet, le proviseur et plusieurs professeurs ont été évincés de l'établissement du fait de gouvernement qatari. Celui-ci veut pouvoir intervenir sur le contenu de l'enseignement, notamment pour y inclure l'islam. Ce que la Mission, laïque, ne peut accepter.
Cet épisode éclaire d'un nouveau jour l'action de l'émirat dans notre pays. Rappelons que le Qatar a racheté le club de football Paris-Saint-Germain, qu'il est le propriétaire de la nouvelle chaîne de télévision BeIn sports, qu'il met un place un fond d'investissement pour les banlieues françaises. Le gouvernement français, hier comme aujourd'hui, s'en félicite. Tout comme le gouvernement qatari se félicitait en 2007 de la création d'un lycée français sur son sol. C'est que tout pays qui connaît des faiblesses dans un domaine est heureux qu'un autre pays plus fort dans ce domaine vienne l'y soutenir. Il y a des arrière-pensées dans cette démarche du pays soutenant, mais le pays soutenu le sait et y trouve son compte.

Visiblement le Qatar estime ne plus avoir besoin de la France pour ce qui est de l'enseignement et de la culture. À l'inverse, la France a besoin du Qatar pour son économie et le sport. Autrement dit le pain et les jeux, ce qui semble l'essentiel aujourd'hui. Avant sans doute l'implantation d'un lycée qatari, islamique peut-être, à Paris dans un avenir proche.
Il y a encore un siècle la France rayonnait politiquement dans le monde. Il y a quelques décennies, elle était une des premières puissance économique. Il y a quelques années encore, elle rayonnait culturellement. Elle semble être devenue un pays en voie de sous-développement politique, économique, et bientôt, ce qui est plus grave, culturel.

Au fait, le Lycée français de Doha porte le nom de Voltaire. Symboliquement inquiétant...

414 vues

5 novembre 2012

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.