Editoriaux - International - Sport - Table - 2 février 2013

La France, comme le PSG, vendue au Parti de l’étranger !

Il parait que c’est un scandale : le Qatar a acheté la Coupe du monde de football 2022 ! Moi, je ne vois pas où est le problème : c’est celui qui a le plus de pognon qui gagne ! Il faut savoir ce qu’on veut, on vit dans un monde libéral ou pas ? Concurrence ou pas concurrence ? Si vous n’êtes pas content, il y a le bulletin de vote… mais faites gaffe à pas vous le faire acheter par le Qatar !

D’ailleurs, ce serait amusant de voir si tous les gens qui hurlent à la corruption depuis quelques jours, parce que les émirs ont probablement acheté le vote de la FIFA, si ces gens seraient prêts à voter dans le sens qu’on leur demanderait si le Qatar leur refilait un petit bifton au moment de la présidentielle. Combien ? Disons que ça serait en fonction des revenus ! Ça ne coûterait pas si cher que ça aux bédouins du gaz, la gauche traitresse aux classes populaires et la droite de la finance traitresse à la patrie votant déjà pour la Banque et le Marché et la Concurrence sanguinaires. Eux, pas besoin d’acheter leur vote.

Dans cette affaire, le vrai problème n’est pas le fait que le Qatar l’ait emporté avec son pognon. Ce qui est inquiétant, c’est que la France a prêté son concours actif à la manœuvre, selon France Football, Nicolas Sarkozy ayant réuni autour d’une table le Qatar, le PSG et Michel Platini. Le scénario était le suivant : le Qatar achète le PSG et crée une chaîne sportive en échange de l’absence de soutien de Michel Platini à la candidature américaine concurrente du Qatar pour le Mundial 2022. Depuis Sarko l’américain — et ça continue sous Hollande l’inconsistant —, on est en train de se décrédibiliser totalement sur la scène internationale ! La France indépendante, c’est terminé : celle De Gaulle comme celle de la tempérance diplomatique des monarques. À fond derrière la stratégie marchande et de reconversion du Qatar, ce n’est pas notre intérêt mais il y a du fric à prendre. À fond contre la Libye et la Syrie, ce n’est pas notre intérêt mais y a une médaille de boy-scout américain pour services rendus à gagner.

La France, c’est comme le PSG : on est vendu au Parti de l’étranger ; les vendus, c’est des traîtres ; à un moment, on sera puni !

À lire aussi

Dimanche, ce sera la dernière fête des mères !

La fête des mères ne peut subsister. Ce sera trop de souffrance pour certains enfants, c'e…