Mais, Monsieur Jude Law, si vous estimez scandaleuse la situation des chez nous, accueillez-les sans tarder chez vous : ouvrez-leur toutes grandes vos propriétés britanniques ! Ne vous contentez pas de signer une pétition ou de leur lire leur propre prose…

Lors de votre venue « discrète » dimanche à Calais, dans le camp de migrants, que vous étiez beau, vous, l’acteur so british – l’une des plus grandes fortunes de la planète grâce aux spectateurs qui paient pour voir vos films en tant qu’acteur ou réalisateur : comme il vous seyait bien, ce bonnet bleu à l’image de ceux des migrants vous entourant ! Quel chic ! Vite, révélez-nous quel styliste de haute couture vous l’a créé ! Afin que nous en fassions profiter nos copains et copines.

Vous êtes venu à Calais « plaider pour les migrants : il faut traiter dignement ces êtres humains ». Mais que ne faites-vous pas et, pour le coup, en toute discrétion, sans caméra ni appareil photo, des actions en leur faveur… Avec votre fortune – vous avez même été traité méchamment de « star milliardaire » par M. Bertrand, patron de la région, et donc responsable avec MM. Hollande et Valls de l’avenir de ce camp -, vous devez pouvoir sans aucun problème acquérir, rubis sur l’ongle, des terrains un peu partout en et y édifier des « houses » où ces migrants seront enfin traités « humainement »… Les Calaisiens riverains de cet enfer vous en seront si reconnaissants. Mais pas les « humanitaires » locaux qui, eux, redoutent la disparition de leur fonds de commerce…

Vous, vous devez tout ignorer d’une vie au quotidien près d’un tel camp, à Calais ou ailleurs en France ou en . Vous devez vivre, parions-le, à plus de 50 mètres de migrants ! Au moins à 50 km, voire 50 miles ?

Quant aux enfants recherchant leurs parents, « des centaines de mineurs qui ont besoin que l’on s’occupe d’eux », avez-vous déclaré la larme à l’œil… Pour eux, vous avez courageusement et généreusement… signé une pétition ! Et, pour les adultes, lu leurs propres lettres ! Quel exploit…

Votre réaction est à l’image de l’irresponsabilité de tous ceux – à commencer par Mme Merkel et M. Hollande – qui, sans en calculer les conséquences, ont ouvert bras et à des migrants incontrôlables car trop nombreux. Ni nos dirigeants ni vous n’avez envisagé qu’une telle migration, par son ampleur, ne pouvait qu’engendrer – outre « l’entrée libre » de terroristes – des « bavures » inévitables pour les plus vulnérables : non seulement des enfants ont été séparés de leurs parents mais, en plus, 10.000 autres ont tragiquement disparu. Dans des trafics d’organes ou des filières sexuelles… Voilà ce que vous, les « bien-pensants », avez sur la conscience avec Mme Merkel et M. Hollande ! Vos réactions sont sélectives : vous êtes – à juste titre, comme nous – scandalisé par la photo d’un bambin retrouvé noyé. Mais vous ne dites rien après celles publiées -seulement sur le Net – de bébés chrétiens décapités par les daechiens musulmans ?

23 février 2016

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

Les commentaires Facebook intégrés aux articles sont désormais inactifs, nous vous invitons désormais à commenter via le module ci-dessus.

À lire aussi

Pour leurs familles, policiers cagoulés mais identifiables !

Des policiers bien identifiables mais protégés ainsi que leurs familles n’écorneraient nul…