Je n’en suis pas fier mais je dois avouer que j’écoute parfois France Info. Que voulez-vous, malgré la logorrhée bien-pensante qui en dégouline, il y a toujours un petit espoir que Hollande ait démissionné dans la nuit… C’est donc à l’occasion de cette coupable écoute que j’interceptai hier une paire de scoops concernant deux de nos plus belles institutions : la Poste et le ministère de la Justice. Ainsi le timbre augmentera encore le 1er janvier, ce qui devient pratiquement automatique, et une fois de plus au prétexte de la concurrence du courrier électronique et du zéro papier dans beaucoup d’entreprises. Compenser la baisse des ventes de la tarte aux pommes par l’augmentation de son prix, voilà une idée digne d’un économiste socialiste (si tant est que l’on puisse être les deux à la fois), mais que mon boulanger risquerait gros à mettre en pratique. C’est que si les timbres augmentent, on en achètera de moins en moins… Verra-t-on alors un jour le prix du timbre monter à un million, comme dans l’Allemagne de Weimar ?

Quant à , ministresse la plus aimée des délinquants, elle fait selon son habitude très fort en proposant de faire de la conduite sans permis, non plus un délit, mais une simple contravention, qui ne donnerait plus lieu qu’à une amende de 500 euros. Son idée est de désengorger les tribunaux, extension logique de son TOC (trouble obsessionnel compulsif) de vidage des prisons. Mais le titulaire d’un permis à 12 points en grande vitesse sur autoroute sèche et déserte restera bien, lui, un délinquant passible de la correctionnelle… Si l’on se souvient que passer son permis (aujourd’hui beaucoup plus sélectif que le baccalauréat !) revient à plus d’un SMIC, alors que son défaut ne coûtera que 500 € (et même 400 si paiement dans les 15 jours), on peut parier que beaucoup feront rapidement leur choix… D’autant que pour payer des amendes, il faut être solvable, ce qui est loin d’être le cas de tous les conducteurs sans permis. De là à voir dans cette proposition un coup de chapeau à une population très aimée de notre ministre, il y a un pas que la bienséance m’interdit de franchir…

À lire aussi

Tour de France : trop populo pour l’écolo ?

L’éternel mépris de classe de l’apparatchik vis-à-vis de ceux qui fument des clopes et rou…