Fin d’une journée de travail ordinaire. Pour être un peu informé de l’actualité de la journée, j’allume mon autoradio.

1er essai : je tombe sur Info, qui attaque fort et avec son impartialité coutumière. Sujet : l’affaire en appel aux assises du médecin qui a assassiné sept personnes en fin de vie de son propre chef. En fait, le journaliste se désintéresse de cette affaire judiciaire qui n’est qu’un prétexte pour engager un long plaidoyer sur le suicide assisté avec, à la clé, une interview du méchant clown Guy Bedos dont la compétence sur le sujet est mondialement connue et inversement proportionnelle à sa vulgarité.

Niveau zéro du journalisme, niveau maxi du militantisme : aucune analyse, aucun recul, aucun esprit critique, aucun rappel sur l’attitude des familles ou sur le fait que ce médecin avait connu des dépressions, aucun contradicteur. Une seule doxa mérite d’être martelée : mourir dans la dignité passe par se faire tuer par un médecin. Pour mieux appuyer leur combat sociétal, le journaliste et son faire-valoir de service vont même jusqu’à affirmer que dans un autre cas très médiatique, souhaite mourir et que ses parents l’en empêchent. Fin de la , je change de station.

2e essai : je passe sur RTL et tombe sur Fogiel, celui qui agresse plus vite qu’il ne questionne. Lui aussi décide d’attaquer fort. Sujet : l’immigration. Avec une info manifestement trop compliquée pour son intelligence : un rapport de l’INSEE casserait les idées préconçues sur l’immigration. Contrairement à ce qu’affirme « le et une partie de la droite », il n’y a pas de problème d’immigration car le solde migratoire annuel est faible, du fait des dizaines de milliers de personnes quittant la France chaque année.

Là, on n’est plus dans les tréfonds de l’intelligence mais dans la stupidité incarnée : la France s’appauvrit de milliers de jeunes diplômés qui partent et reçoit en échange des milliers d’immigrés, et comme les deux s’équilibreraient, eh bien, il n’y a aucun problème. Encore un qui doit être bac+8 en filière « je ne sais rien mais j’ai un avis orienté sur tout »… Fin de la désinformation, je change une nouvelle fois de station.

3e essai : je passe sur 1 et tombe sur je ne sais quel journaliste qui annonce avec fierté la flopée de grands contrats avec l’ que Valls ramène de son voyage chez notre grand ami chef de tribu qui coupe les mains, décapite en pleine rue, réduit à l’état de servage des milliers de travailleurs étrangers et finance Daech pour commettre des attentats en France. J’espère, en vain, un début de commencement d’analyse critique sur le fait qu’un gouvernement de gauche n’ait aucun problème de conscience de contracter ainsi des marchés avec une dictature tribale et théocratique pendant qu’il sanctionne le peuple syrien qui a le malheur de vivre sous un dictateur laïc. C’est trop demander…

Fin de la désinformation, je décide de couper ma radio.

18 octobre 2015

Partager
BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

Les commentaires Facebook intégrés aux articles sont désormais inactifs, nous vous invitons désormais à commenter via le module ci-dessus.

À lire aussi

GPA : après la décision de justice vient le temps de l’offensive médiatique

En l’espace de trois jours, les interviews de promoteurs de cette pratique se sont multipl…