Oskar Freysinger, cofondateur de l’Union démocratique du centre (UDC) et conseiller d’État du Valais, revient, au micro de Charlotte d’Ornellas, sur la victoire de son parti aux dernières élections, et surtout sur la vague d’immigration qui touche actuellement l’Europe.

Il s’étonne également que les “nouveaux Torquemada et Bernard de Clairvaux qui en appellent à la croisade antifaciste” fassent preuve d’autant de violence physique.

À lire aussi

Oskar Freysinger : « On idéalise l’ouverture des frontières mais, en réalité, c’est aussi la libre circulation des mafias ! »

70% des détenus dans les prisons suisses seraient étrangers. Un chiffre effarant pourtant …