Editoriaux - Histoire - Politique - 24 août 2015

“J’invite à la plus grande prudence” : impayable, ce M. Cazeneuve !

Suite à la tentative de meurtre dans le Thalys et après que la section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie, un commentaire de M. Cazeneuve était diffusé sur BFM TV samedi matin : “J’invite à la plus grande prudence quant à l’identité et au profil de la personne qui a été maîtrisée.” Au moment où ce texte passait sur BFM TV, les indices disponibles étaient les suivants : “la personne” est de nationalité marocaine, avait été signalée dès 2014 aux autorités françaises par les renseignements espagnols au titre d’islamiste radical, elle est l’auteur d’une tentative de meurtre de masse aveugle à l’arme de guerre dans un train Thalys. Nous ignorons à quel type de “prudence” M. Cazeneuve faisait allusion : j’ai bien peur qu’il s’agisse du “padamalgam”.

Cette pauvre classe politique sait son petit cul rose planté sur une montagne de dynamite : elle sert si frénétiquement ses fesses sémantiques que sa dialectique en devient d’une sottise écarlate. Ne pouvant avouer la situation explosive que son incurable stupidité a contribué à créer, mais assumant fièrement le ridicule de certaines de ses déclarations à ce sujet – et pour cause : il ne tue pas, lui. Le moindre blaireau d’électeur comprend en effet qu’en “important” l’islam et en lui assurant une libre et dynamique croissance, ils pensent acheter ainsi une paix sociale à moindre coût, mais “importent” les problèmes que celui-ci amène dans sa valise. Or, l’islam est en guerre, en guerre notamment avec lui-même, l’islam est en guerre civile, l’islam est gangrené par sa propre islamophobie. C’est tellement vrai que la fraternité antiraciste éructe à toute occasion le fait suivant : “Les premières victimes de l’islamisme sont les musulmans eux-mêmes.” Nous sommes ainsi confrontés à ce paradoxe dont l’énormité nous échappe : les premières victimes de l’islamisme sont les musulmans, mais les seuls islamophobes sont occidentaux, non musulmans et blancs de préférence. Une sorte d’« infaillibilité islamique » dont nous ferions bien de nous méfier, même si M. Cazeneuve et sa “prudence” en sont, volontairement ou non, d’ardents défenseurs : l’islam ne peut être coupable, n’est jamais coupable de rien.

Depuis, nous savons que “le sujet” prétend avoir trouvé les armes dans un parc et simplement avoir voulu “braquer” les touristes du train. Bah, nous connaissons tous l’histoire de cette mâchoire agressive qui se jette sur un poing innocent. Quoi ? “La piste terroriste est privilégié” ? Lundi 24 août: 10 morts et 5 disparus dans les inondations qui ont ravagé le camping de Saint-Loup-la-Bretelle. La piste du mauvais temps entraînant un excès d’eau est privilégiée… Futés, nos enquêteurs : toujours un coup d’avance à reculons.

Conclusion : trois touristes américains (pas n’importe lesquels, certes) nous protègent mieux que les services de renseignement français, la police française et le ministre français de l’Intérieur réunis.

À lire aussi

Culpabiliser : de la question migratoire à celle du climat

En France, c’est Zemmour, viré de certains médias, en Hollande, c’est un certain Robert Je…