Editoriaux - Histoire - Politique - Société - 7 avril 2015

Jean Germain : drame chinois en Touraine

Entre l’année 2007 et l’année 2011, des « Noces romantiques en Touraine » ont été organisées par des proches de la mairie de Tours. Rien n’était trop beau pour satisfaire une clientèle chinoise avide d’histoire et de contes de fées à la française. Visites des châteaux de la Loire et du centre ville de Tours, dîners fastueux, emplettes dans des boutiques luxueuses, et même des simulacres de mariages en compagnie de l’édile tourangeau ceint pour l’occasion de l’écharpe tricolore.

L’organisation des mariages mis en cause était dirigée par la société Time Sarl, dont Madame Lisa Han (embauchée en 2008 au cabinet de Monsieur Jean Germain, puis par la société d’économie mixte en charge du tourisme pour la ville de Tours) était la gérante de fait selon les magistrats instructeurs du dossier. Le 25 janvier 2013, elle a été mise en examen pour « complicité de prise illégale d’intérêts et détournement de fonds publics ». Son bilan à la tête de la SEM pour le tourisme tourangeau est d’ailleurs éloquent. Sous sa direction, le nombre de touristes en Touraine a été multiplié par trois et ses avocats estiment que l’organisation des « mariages chinois » a contribué à améliorer les relations diplomatiques. Sans doute est-ce le cas, la franco-taïwanaise a bel et bien travaillé, elle aurait d’ailleurs accumulé des gains de 800.000 euros entre 2008 et 2012. Des gains excédant largement la rémunération classique pour un poste équivalent.

Jean Germain, maire de Tours et sénateur socialiste, avait quant à lui été placé en examen pour « complicité de prise illégale d’intérêts et détournements de fonds publics ». Son procès devait commencer mardi pour une durée de trois jours. Il s’est suicidé hier matin. La pression morale fut trop lourde à supporter. La mort d’un homme dans de pareilles circonstances est un drame et que je m’associe à ses proches dans la douleur. D’autant plus que sa culpabilité n’est pas établie.

En effet, Jean Germain a toujours affirmé avoir été manipulé dans cette affaire. Il a récemment déclaré qu’« il ignorait en totale bonne foi les mensonges et les manipulations de Madame Han ». Maître Dominique Tricaud, avocat de feu Jean Germain, pensait qu’il n’était « pas impossible que la crédulité du maire et de sa municipalité ait été abusée ». Cette théorie se tient au regard de la roublardise de Madame Han mais la « crédulité » d’un sénateur-maire n’est pas une excuse, d’autant qu’il célébrait tout de même de faux mariages !

Ce cas est révélateur des magouilles de la politique dite « locale » et de l’amateurisme coupable de nombre de collectivités. L’idée d’organiser des noces romantiques pour riches chinois était bonne dans l’optique du développement économique et touristique de la région tourangelle, mais rien ne saurait justifier de pareils montages juridiques et fiscaux illégaux. Jean Germain était moins malhonnête que d’autres (on pense à Monsieur Cahuzac), il n’a pas supporté d’être impliqué dans de pareilles affaires…

À lire aussi

Élections allemandes : quels changements pour le « couple » franco-allemand ?

Au défi allemand, Emmanuel Macron répond par l’offensive, prenant le risque de se découvri…