Des faits graves viennent de se passer au Nouvel Observateur. Si graves que lui-même a dû faire une mise au point, présenter ses excuses et assurer qu’à l’avenir aucun incident de ce genre ne se reproduirait.

De quoi s’agit-il ? D’un détournement de fonds ? Du d’une stagiaire dans le local à photocopies ? Pas du tout, du passage d’un encart de la Fondation Lejeune en avant-dernière page de Téléobs.

Dingue !

Heureusement, Aurore Berge, une lectrice vigilante, a sonné immédiatement le tocsin : alerte rouge, tous aux abris, de dangereux criminels armés « d’une pub anti-IVG » (en fait, une campagne de sensibilisation concernant la recherche sur l’embryon), ont réussi à s’infiltrer dans un quartier haute sécurité, hermétique et parfaitement aseptisé.

Aurore, figurez-vous, est membre du conseil national de l’UMP. Il y en a pour dire que la est toute occupée actuellement à régler ses comptes, et bien ce n’est pas vrai, elle a encore le temps de traquer les déviances réactionnaires du Nouvel Obs, et ça, c’est super important ! Sans blague, il faut rester vigilant, il y a un vrai danger.

On comprend assez vite qu’Aurore est du genre un peu basique, dotée d’un gyrophare dans le cerveau qui s’allume avec quelques mots-clefs. L’un d’entre eux est « Lejeune ». Aurore concède à l’homme et à la fondation un certain mérite scientifique quant à la recherche sur la trisomie 21, mais ne peut supporter leur engagement contre l’avortement. (En même temps, Aurore, sois un peu logique, à quoi bon faire des recherches sur une maladie si on éradique les patients ? Autant se mettre tout de suite au point de croix ou au sudoku).

Un autre mot-clef est « embryon ». Montrer un embryon est une chose très vilaine qui fait tomber en pâmoison les parangons de vertu des temps modernes : cachez cet embryon que je ne saurais voir. Il faut jeter un pudique sur ces choses-là, détourner les yeux pour ne pas avoir à se poser de questions. En somme, je devrais peut-être dénoncer mon gynéco qui a l’outrecuidance de faire des échographies d’excellente définition et de les assortir de commentaires quasi-délictueux : « Votre bébé va très bien », « Vous voyez l’œil, là, et les doigts qui commencent à se former ? »

Alors, quand Aurore a vu le mot « Lejeune » au-dessus de la photo d’un embryon, son sang n’a fait qu’un tour : quand on pense ! Dans le canard qui avait fièrement publié le manifeste des 343 salopes !

Sauf que, vois-tu Aurore, l’opprobre a changé de camp. Ceux que l’on montre du doigt aujourd’hui, que l’on injurie, que l’on des pages des journaux respectables parce qu’ils tiennent des propos inconvenants qui dérangent le confort des « braves gens » ne sont plus ceux que l’on croit. Et tiens, je vais te faire une confidence : si, demain, ceux-là veulent écrire un manifeste, avec en guise d’illustration cette petite photo d’embryon que personne ne veut regarder en face, je veux bien être la première salope.

335 vues

12 décembre 2012

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.