On peut vraiment en douter, au regard des inepties sans limite que cet homme est capable de sortir à un micro de radio à une heure de grande écoute. Un journaliste, sur Europe 1, lui pose une question un peu dérangeante – c’est si rare – sur l’attitude mollassonne de la France – à l’image de son Président – envers l’Arabie saoudite qui s’apprête à exécuter une sentence de particulièrement barbare sur un jeune opposant politique. Ce grand défenseur des droits de l’homme devant l’Éternel et chantre des leçons de morale façon “gauche bobo place des Vosges” noie, alors, allègrement le poisson pour mieux répondre à côté, et conclut même son intervention en montrant du doigt la pratique de la peine de mort aux États-Unis !

J’ose imaginer que même le plus médiocre des étudiants de nos facs de droit est capable de distinguer un État de droit démocratique qui pratique la peine capitale à l’issue de procédures judiciaires contradictoires susceptibles de recours en appel et en cassation et une dictature théocratique qui coupe des mains, décapite en pleine rue après des simulacres de procès et laisse les corps des exécutés exposés en croix en pleine rue jusqu’à “pourrissement des chairs”.

Jusqu’à preuve du contraire, l’ a offert une célébration religieuse effectuée par un imam à son ennemi public n° 1 Ben Laden sur un porte-avions en plein océan Indien avant d’envoyer respectueusement son corps dans les eaux. Dans le même temps, des milliers de Philippins sont traités comme des esclaves en Arabie, sans aucun droit d’expression, de revendication ou de pratique de leur chrétienne et, en cas d’arrestation, se voient imposer la charia dans toute sa brutalité sans aucun droit à la défense.

En réalité, Jack n’est probablement pas sans intelligence. Mais il est sans morale et avec une overdose de cynisme de la meilleure production des champs de la gauche bien-pensante. Comme d’autres, il prostitue son âme en fonction de ses intérêts. Pur produit de ces élites sans valeur, sans noblesse d’âme, sans conviction hormis l’argent et le profit tiré du système, sans recherche du beau et du bon… bref, sans morale.

Mieux vaut se taire plutôt que de fâcher l’Arabie saoudite qui va financer l’Égypte pour le rachat de nos 2 navires Mistral. Mieux vaut fermer les yeux et se concilier les familles tribales corrompues de ce pays arriéré mais riche comme Crésus et taper sur Bachar el-Assad, qui est pourtant plus fréquentable et tolérant. Au risque de se tromper d’adversaire et d’armer les islamistes, comme nous l’avons fait ces dernières années.

C’est avec des dirigeants comme cet homme que la France est aujourd’hui sans diplomatie, à la remorque des États-Unis et de l’Allemagne, faible parmi les forts, inaudible, incompréhensible et finalement risible.

À moins que son intelligence ne soit inversement proportionnelle à son cynisme…

25 septembre 2015

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.