Il n’aura pas échappé à monsieur Cazeneuve que, si problème d’“évangélisation” il y a dans nos prisons, et que si “prôner le djihad n’est pas un crime”, cette étrange religion monothéiste semble multiplier les “musulmans n’ayant rien à voir avec l’”, comme d’autres religions les pains. On les reconnaît au trouble obsessionnel compulsif qu’ils manifestent à l’égard d’une fameuse arme de guerre russe, et au sang gisant dans leur sillage un peu partout dans le monde : voir la rubrique des « chiens d’infidèles écrasés ».

Les sorties de route spirituelles se suivent et se ressemblent, et la n’est pas en reste, où se dresse contre « l’amalgame » un rempart d’imbéciles au cuir autrement épais et imbuvable. Ainsi aura-t-il fallu 130 morts et 300 blessés dans une salle de concert parisienne, transformée pour l’occasion en abattoir, pour qu’un Manuel Valls faussement ballot s’exclame au milieu des habitants d’Évry : « vous vous rendez compte, à Brest ?!! » (Figaro, 28 novembre) Dans les pas de la fachosphère islamophobe, il se référait bien sûr à l’imam de Brest Rachid Abou Houdeyfa, contant à de petits Français la sagesse des préceptes islamiques concernant la musique, et la transformation en singe ou en porc guettant le contrevenant. “Il faut le mettre dans un asile psychiatrique !” éructe Tarek Oubru, recteur de la de Bordeaux sur les ondes de France-Inter. “Propos inadmissibles !”, tance le Conseil français du culte musulman au cours d’une réunion à Brest, à laquelle assiste… un Rachid Abou Houdeyfa taquin et en pleine takiya, “regrettant amèrement” certains de ses propos :  “tout le monde fait des erreurs dans la vie”. Sacré farceur ! Il vient d’inventer « l’auto-stage de dé-radicalisation instantanée » sous nos yeux ébahis, après avoir raconté les mêmes bobards aux adultes pendant des années : tout est sur YouTube !

Ces temps-ci j’ai l’humeur flâneuse et glaneuse, surfeuse même, et par exemple, je tombe sur ce site : islamweb.net. “Islamweb”, dit-il, “est caractérisé par la grande , la modération et la fiabilité des informations qu’il véhicule, ce qui fait de lui un point culminant et un pont incontournable dans le monde du web”. Soit. Comme je suis curieux, j’effectue une petite recherche concernant la musique et tombe là dessus. Question : “Comment expliquer à un non musulman que la musique est illicite ?” Réponse (extrait) : “Ceci dit nous  ajouterons qu’il semblerait que la sagesse derrière l’interdiction de la musique soit le fait que cette dernière ait une grande influence sur la corruption du coeur et le détourne de ce qui est bon pour lui comme l’évocation d’Allah (…) Les maux causés par la musique sont tels que cela suffit pour l’interdire totalement“. En mettant dans la balance ces propos, ceux du et de Tarek Oubru, tout citoyen à peu près censé conclura que l’ ressemble singulièrement à un vaste bazar. À défaut de pouvoir vraiment cerner les contours de cet « islam de France », le citoyen sensé l’appellera donc « le bazar de France ». Bazar sur lequel nos pauvres politiques semblent avoir parié notre avenir : impair passe et manque, et qui vivra verra. Ah mince, encore perdu ! Zut, encore une « commémo » aux Invalides.

5 décembre 2015

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

Les commentaires Facebook intégrés aux articles sont désormais inactifs, nous vous invitons désormais à commenter via le module ci-dessus.

À lire aussi

Dernières nouvelles d’Allemagne (et de Finlande) : « la terreur islamiste est une menace permanente »

Le 4 octobre dernier, un individu de nationalité syrienne a assassiné un touriste allemand…