Il y a les grèves, les retards, les fameux « incidents d’exploitation », tous ces inconvénients que connaissent les usagers de la SNCF et des transports locaux. Ce matin, dès 8 h, « des centaines de militants de déployés dans soixante gares », d’après un cadre du parti, ont distribué des tracts et alerté l’opinion sur un autre fléau hélas prégnant et autrement plus grave : l’ explosive dans ces mêmes transports. Le président du parti et ancien candidat à l’élection présidentielle Éric Zemmour était présent, ce matin, à Paris, avec ses militants. « Je ne veux plus que les Français et surtout les Françaises soient obligés de s’adapter quand ils sortent », a notamment déclaré l’ancien journaliste du Figaro.

L’ dans les transports, une réalité !

En 2021, les chiffres de la Place Beauvau sont sans appel. 122.000 agressions ont été recensées, c’est-à-dire en moyenne 330 par jour. Les chiffres avancés par Le Figaro en septembre 2022 permettent de préciser la réalité ville par ville. La région lyonnaise fait notamment figure de mauvaise élève : Villeurbanne (+53 %) et Lyon (+45 %) sont en tête du classement des villes où les violences dans les transports ont le plus augmenté.

« S’il y a bien une chose constante dans les transports, et peu importe le contexte, c'est l'insécurité », réagit par téléphone le président de Génération Z Stanislas Rigault. Le jeune militant et candidat malheureux à l’élection législative en juin dernier dans le Vaucluse se félicite de la bonne tenue de cette opération : « Nous sommes la seule force politique à pouvoir mobiliser aussi massivement », se réjouit-il. Revendiquant « 100 000 militants » un an après l’aventure présidentielle malheureuse d’Éric Zemmour, les cadres du parti comptent bien peser sur le sujet de l’insécurité pour l’heure absent d’un débat public focalisé sur la . Réforme qui a reçu par ailleurs le soutien de M. Zemmour. Estimant que ceux qui « sont pour la retraite à 60 ans sont irresponsables », l’ancien journaliste a estimé que « nous [les Français] ne travaillons pas assez ». Une position qui tranche avec l’opposition qu’incarnent le RN et la NUPES à l’.

L’insécurité : le créneau de

En mettant l'accent sur l’insécurité dans les transports dans lesquels 71 % des auteurs de vols avec violences en Île-de-France sont étrangers et 61 % des auteurs d'agressions sexuelles sont étrangers (ministère de l’Intérieur), l’ancien polémiste renoue avec ses sujets de prédilection. Au fond, Zemmour creuse inlassablement son sillon irrigué par une actualité de faits divers sanglants dans lesquels viennent s’abreuver les commentateurs, tous bords confondus. Au point de s’enfermer dans un couloir ? Rigault n’est pas de cet avis : « Récemment, on a publié une tribune sur le pouvoir d’achat, on a reçu des artisans, on a mené une action contre les zones à faibles émissions, on a été sur le terrain auprès de ceux qui souffrent de la situation sociale. Non, on ne fait pas que cela », affirme le président des jeunes du mouvement qui rappelle l’aspect emblématique de la gare du Nord devant laquelle s’est rendu Éric Zemmour : « une attaque à l’arme blanche y a fait de nombreux blessés quelques jours auparavant », rappelle-t-il.

et le RN sur deux lignes parallèles

Certains y voient une lutte fratricide. Dans l’entourage de Marine Le Pen, quelques-uns se sont jurés « de les "tuer" un par un ». Chez , d’autres critiquent, acerbes, l’action politique des élus du RN à l’Assemblée et regrettent leur absence dans la rue, notamment pendant la manifestation en l’honneur de la mémoire de la petite Lola. « On avait l’occasion d’être dans une forme d’unité et au lieu de ça, on a été face à une instrumentalisation y compris de la part du RN pour faire leur petit truc dans leur coin », rappelait sur BV la vice-présidente du parti, Marion Maréchal. « On est là pour déposer des amendements, pas des noms de domaine », avait grincé un député du RN. Pour autant, existe un autre point de vue : l’un dans la rue, l’autre dans les institutions. On ne peut pas parler de tandem, tant les blessures entre ces deux sont profondes, mais on peut néanmoins parler de deux lignes parallèles n’ayant pas vocation à se rejoindre pour l’instant. Et l’autre certitude est simple : les deux combats s’abreuvent mutuellement.

10290 vues

24 janvier 2023

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

65 commentaires

  1. Il n’est plus temps de se lamenter mais de combattre. Tous les leaders des partis patriotes doivent constituer une Union sacrée car la patrie est en danger et il faut être prêts en cas de dissolution de l’AN et/ou démission d’EM

  2. D’accord avec Zemmour sur l’insécurité dans les transports , mais le RN tient le même discours. Par contre pas d’accord avec Zemmour sur la réforme des retraites . Une réforme qui va, une fois encore, se faire au détriment du privé .

  3. Qu’ils le veuillent ou non le fond de commerce RECONQUÊTE et RN est fondamentalement le même. Hier soir sur le triste BFMTV Jordan Bardella au cours d’un débat houleux a lancé un appel d’union référendaire pour contrer le totalitarisme du gouvernement actuel. Tant que de part et d’autre ils ne feront pas une union des droites le tour sera joué pour Macron . Leur seul but devrait être la France en mettant leurs egos respectifs de côté. Ils font le jeu du macronisme et les citoyens en patissent.

  4. Z ne revendique pas 100 000 militants, il prouve par constat d’huissier qu’il a 100 000 militants. Z ne consacre pas à l’immigration l’intégralité de sa réflexion, mais accorde à ce sujet majeur sa juste place: la première, car des finances publiques a l’insécurité-criminalité, la plupart des problèmes qui se posent au pays seraient réglés si celui de l’immigration l’était. Et enfin, oui, la lutte fratricide entre le FN et Z condamne pour l’heure le mouvement national au placard.

    1. Le Parti national n’est pas « au placard ». Il a 89 députés au Parlement et il combat en ce moment la soi-disant réforme des retraites dont Marion Maréchal ex Le Pen nous disait l’autre semaine chez Rioufol, qu’elle n’était que la copie macronienne de celle que préconisait Éric Zemmour au cours de sa campagne présidentielle contre Marine Le Pen.

  5. Immigration , insécurité , le couple infernal , la première alimente la deuxième. Et on ne fait rien au niveau de l’Europe et de la France pour limiter l’immigration.
    Voir en Suède , la majorité des personnes accusées de meurtre, de viol ou de vol sont des immigrants de première ou de deuxième génération.

  6. La droite en 2022 comme en 2017 avait déjà choisi son champion en la personne d’Emmanuel Macron et Zemmour n’était plus qu’un brulot lancé contre Marine Le Pen pour affaiblir le Rassemblement national.

    On peut tout de même remercier Zemmour pour avoir amplement démontré par son fiasco politique total de juin 2022 qu’entre le Rassemblement national et la Macronie, il n’y avait plus rien.

  7. Faut il vraiment prendre les transports pour « s’apercevoir » qu’un sentiment se transforme en réalité ? …
    Que faudra t-il qu’il arrive pour que les français ne soient plus dans le déni de ce déclin qui semble sans fond tellement les « élus » et ce « gouverne-et-ment » prennent le peuple pour des canards sauvages ? …
    Les « associations agissantes » sont légion et coûtent un pognon de dingue par leurs subvenions généreuses de l’Etat ( nos impôts ! ) ET par les conséquences que leurs « activismes » génèrent.
    Le fracas de la macronie continuera encore longtemps si rien n’est fait très rapidement. A la « lumière » du prix de l’énergie à cause du soit disant « marché européen », le peuple français ET surtout la quasi totalité des TPE et PME françaises paient une électricité à presque 300 € alors qu’elle est fabriquée EN FRANCE à à 50 € ! … Cette énergie est « bradée » à des organisations plus proche de la « méthode mafia » que qu’une entreprise qui « créé » quelque chose …
    Dire que les coucous politicards sont incompétents ne suffit pas pas pour « expliquer » leurs choix … il faut attendre que des scandales arrivent pour faire le lien entre leurs décisions qui permettent à leurs copains ( ou leurs propre famille ) de se « faire des cou — en or » pour comprendre que ces gens sont sans aucune motivation que de trafiquer et spéculer pour leurs propres intérêts …
    Zemour arrive après la bataille au sujet de l’insécurité mais veut certainement « faire du bruit » lui aussi ! … Il n’y a rien à attendre de ces « donneurs de leçon » … Ce « gratte-papier » estime par ailleurs que les français doivent travailler plus longtemps ! … Qu’il se concentre sur « l’insécurité » car en ce qui concerne « la pénibilité au travail », je ne crois pas qu’il puisse mettre en avant sa propre expérience professionnelle … Ah si, il dormait mal lorsque sa « production » (son dernier livre ) ne se vendait pas bien ! ? …

  8. Le problème avec Monsieur Zemmour est qu’il a le secret de s’enfermer dans des voies sans issues. Aux étrangers tous tueurs il nous ajoute des français fainéants qui ne travaillent pas assez. Pour ma part je préfère Monsieur Bardella qui lui, fait fermer calmement la bouche de la gauche en lui demandant pour qui elle a vote au second tour. Ce garçon est brillant.

  9. Tant qu’une certaine MLP restera dans son parti, il n’y aura pas de rapprochement avec Reconquête ! Dommage que M. Tanguy ne rejoigne pas les talents du parti d’Eric Zemmour !
    Je ne comprends pas , partout où passe Zemmour il attire toujours autant de monde et n’arrive pas à recueillir des députés !
    Mais la politique est une affaire de patience, semer, toujours semer ! La parabole du semeur est toujours d’actualité

    1. On peut dire la même chose avec Zemmour , tant qu’il sera à la tête de Reconquête , rien ne changera . Quand on veut faire alliance , on ne commence pas par dire, que l’autre est nul . Un peu de modestie M. Zemmour , revoyez votre score à la présidentielle. il ne suffit pas d’être un bon polémiste …..

  10. Pauvre France cher pays de mon enfance, etc. Bien triste constat que voir un parti politique créé en 1972 ne point accéder aux affaires, au pouvoir, il l’est par ses députés et sénateurs pourrait-on dire, oui mais non, il ne parvient pas à la direction du pays, il y à là beaucoup de questions qui restent en suspens, à chaque lendemain d’élections présidentielles ses électeurs se retrouvent Gros-jean comme devant, plus un demi siècle que cela perdure.
    Quant au parti politique Renaissance dès la première année il annonce plus de cent mille adhérents payants et cela vient d’être confirmé en ce début de sa deuxième d’existence, bravo à eux, à ses leaders et toutes celles et ceux qui s’associent à leurs idées.

  11. Que le RN fasse son job à l’assemblé. Que R! fasse ses actions à travers la France. Qu’ils cessent de s’entre-déchirer. C’est stérile et même ^contre-productif . Un jour, ils devront s’accepter cote à cote pour faire face à cette classe dirigeante qui nous détruit.

  12. Bonsoir a tous,

    Aujourdhui en 2023 l’autorité régalienne n’est pas médiocre mais réellement et malheureuselent néante ! Et je rajoute que l’on bascule de jour en jour dans les profondeurs de l’inertie et déni du gouvernement.

  13. L’insécurité dans les transports n’est pas un « sentiment d’insécurité » comme l’a énoncé le garde des sceaux, c’est une réelle insécurité qui fait que la peur étreint ceux qui doivent les prendre pour se rendre à leur travail et plus particulièrement les femmes souvent agressées par des individus venus du sud qui n’ont aucun respect des femmes qu’ils considèrent comme des êtres inférieurs. Le gouvernement ne fait rien pour pallier à cette insécurité due à une immigration galopante de plus en plus violente et souvent protégée par une justice laxiste qui laisse en liberté des individus au casier judiciaire lourdement chargé.

    1. Visiblement, le gouvernement n’est pas intéressé de pallier l’insécurité puisqu’il veut amplifier l’immigration. J’en veux vraiment beaucoup à ceux qui ont réélu M. Macron, notamment dans ma propre famille.

Laisser un commentaire

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter