« Dysfonctionnements », qu’elle a dit. Elle, c’est le nouveau ministre des Sports, des Jeux olympiques et paralympiques, Amélie Oudéa-Castera. Dans un communiqué publié dimanche, la nièce du journaliste a déclaré que « la priorité est désormais de cerner très précisément les dysfonctionnements avec l'UEFA, la Fédération française de football, le Stade de France, la préfecture de de Paris, la préfecture de et la mairie de Saint-Denis afin d'en tirer toutes les leçons pour éviter que de tels incidents se reproduisent pour nos futurs grands événements sportifs internationaux ».

C’est bien « dysfonctionnement ». En français de la rue, ça veut dire qu’on a merdé quelque part. Et « on », c’est personne. « Dysfonctionnement » : un mot qui ne doit pas être très ancien, car dans mon vieux dico (Petit Larousse illustré de 1974), ce n'est même pas dedans. C'était avant le fameux changement de paradigme, comme y disent.

Ce mot, avec l'esprit d'escalier qui nous caractérise, n’est d’ailleurs pas sans rappeler ce dialogue entre le brigadier Béral (Jacques Villeret), l’adjudant Mahuzard (Michel Constantin), le légionnaire Boissier (Michel Creton) et le sergent Augagneur (Jean-Paul Belmondo) dans le film Les Morfalous. Ah bon ? Si, si, vous allez voir.

Béral : « Si vous voulez tout savoir, j'étais sur le point d'être évacué alors... »

Mahuzard : « Évacué, tiens donc. Et pourquoi ? »

Béral : « Ben euh... Je vais sans arrêt, mon adjudant. »

Mahuzard : « Tu vas où ? »

Béral : « Ben aux... J'crois qu'c'est la dysenterie. »

Boissier : « Pourquoi t'appelles pas ça la chiasse ? »

Augagneur : « Ah, parce que la chiasse ça veut dire la courante, ça veut dire la pétoche. La dysentrie, c'est technique, c'est dans les manuels. »

Pour les « incidents » du Stade de France, finalement, c’est un peu pareil : un dysfonctionnement, c’est technique, c’est dans les manuels qu’on a étudiés sur les bancs de l’ et de Science Po. Surtout si on a la pétoche... Et puis, quand c’est technique, in fine, pas de responsables et encore moins de coupables. Le dysfonctionnement, c’est drôlement pratique, une fois qu’on sait que ça s’écrit avec un « y » et pas un « i ».

Donc, on va « cerner » ces sacrés dysfonctionnements, qu’elle a dit, la ministre. « Dysfonctionnements, rendez-vous, vous êtes cernés ! » On voit d’ici la scène, la ministre au mégaphone, telle un commissaire de avant l'assaut final. Une priorité, qu’elle a dit aussi. Non, pardon, LA priorité ! Une fois qu’on aura cerné ces fichus dysfonctionnements (pour cela, penser à créer une commission ad hoc avec tout plein de réunions, des PowerPoint et des viennoiseries pour la pause-café), on pourra peut-être commencer à envisager (ou envisager de commencer, c’est comme vous voulez) de cerner les voyous. Pardon, les « riverains », car c’est comme ça qu’on dit, y paraît. « Riverain », c’est moins technique que « dysfonctionnement », c’est plus convivial. Ça fait fête des voisins, règlement de copropriété et ramassage des ordures.

5452 vues

30 mai 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

77 commentaires

  1. Quand les dysfonctionnements prennent autant d’ampleur, cela confirme que c’est bien l’INCOMPETENCE qui gouverne notre FRANCE. Tout va de plus en plus mal Mme la MARQUISE. Il faut que Jupiter gonfle ses muscles et fasse preuve d’AUTORITE avant que ça ne tourne mal. En priorité, un grand nettoyage en Seine Saint Denis s’impose avant que les PARASITES n’atteignent le coeur de la meule. JUPITER nous a déclaré bien aimer le 9.3, il devrait donc s’y atteler rapidement s’il veut y vivre un jour !

  2. Nous montons en gamme , hier il s’agissait d’incivilités causées par de jeunes sauvageons en manque de repères , aujourd’hui nos «  excellences » évoquent un dysfonctionnement, ou un bug , une cagaille, un twist , un retard à l’ouverture , une c…dans le potage , la mouche dans le lait
    Ministre sous macron 2 …que de talentueux personnages

  3. Le régime achète la paix sociale à prix d’or sur le dos des honnêtes gens et parmi ceux -ci , une quantité non négligeable en a redemandé une deuxième couche le 24/04 , c’est d’une tristesse ce pays .

  4. Ces Ministres, décidément, ne sont rien !Aucune personnalité, aucune envergure, aucun caractère juste un ramassis de soumis incapable de la moindre idée personnelle. « ON » leur a dit de dire alors, ils disent ! Et pas besoin d’être la nièce d’un célèbre journaliste de gauche qui devrait être à la retraite depuis belle lurette ! A 82 ans il serait temps qu’il passe la main non ?

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter