Immigration, retraites, insécurité, banlieues : où sont les vrais chiffres ?

La République macroniste a ses pudeurs. Lorsqu’un coin du voile se soulève, la France découvre soudain, sidérée, des chiffres essentiels, cachés ou interdits durant des décennies.

Les chiffres des fraudes aux retraites en Algérie donnés sur CNews, le 26 septembre, par Dimitri Pavlenko tiennent de ces surgissements de la vérité façon geyser sous une chape de plomb. La question intéressait les Français et personne jusqu’ici ne l’avait soulevée.

Prenons donc d’autres chiffres, ceux de la CNAV [Caisse nationale d'assurance vieillesse, NDLR], publiés en mars dernier. Plus de 1,1 million de retraités percevant une retraite sur la base du régime général résident à l’étranger ; ce sont 7,4 % de nos retraités. Parmi eux, 465.000 vivent en Afrique, soit plus de 40 %. L’essentiel du contingent réside en Algérie (348.000), devant le Portugal (165.000) et l’Espagne (161.000). Enfin, au total, selon la CNAV, nos organismes de retraite français versent des allocations à plus de 3 millions de retraités nés à l’étranger, soit un retraité sur cinq du régime général. Ces chiffres en disent long sur la réalité de l’immigration en France. Entendons-nous, les étrangers qui ont travaillé en France ont droit à leur retraite, ils ont aussi le droit de la prendre dans leur pays d’origine. La question sans réponse est celle-ci : quel est, parmi ce très large contingent, le pourcentage de fraude ? Ce document de la CNAV ne le dit pas. Il faut lire, sur ce sujet, l'étude implacable de notre journaliste Clémence de Longraye.

L’épisode en rappelle un autre, récent. Cette fois, c’est le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin lui-même, qui, pour les besoins de sa communication, levait le voile du silence. En août dernier, il révélait que 55 % des délinquants interpellés à Marseille étaient étrangers, 48 % à Paris et 39 % à Lyon. Pourquoi ces chiffres n’ont-ils jamais été publics ? Pourquoi est-ce la liberté du ministre de l’Intérieur de les communiquer ou non ? Drôle de question dans une démocratie.

En épluchant des rapports officiels, BV a encore mis le doigt sur les énormes transferts de fonds des immigrés vers leurs pays d’origine. Les chiffres d’Eurostat montrent que la France est le pays d’Europe qui envoie le plus d’argent vers l’étranger. En 2020, pas moins de 11,2 milliards d’euros ont ainsi quitté les frontières de l'Hexagone, expliquions-nous, preuves en main. Le chiffre a presque doublé en dix ans. Selon le rapport de la Banque de France, ces exportations financières vont en priorité vers l’Afrique du Nord et subsaharienne. Hors de nos lecteurs, qui le sait ?

La concordance, à quelques heures près, entre les déclarations d’Ursula von der Leyen et celles d’Emmanuel Macron sur l’envoi de migrants dans nos campagnes et la mise en œuvre de cette politique de repeuplement imposée, jamais évoquée dans le programme du candidat Macron, relèvent aussi du mensonge gravissime, par omission cette fois.

Questions taboues : quel est le taux d’étrangers et de doubles nationalités parmi les interpellés partout en France et ville par ville ? Quel était ce chiffre, voilà vingt ans ? Combien d'étrangers et de doubles nationalités condamnés par les tribunaux ? Quel est le poids de l’immigration sur les prestations sociales et le coût de nos hôpitaux ? Quelle est l’efficacité et la rentabilité des fonds prodigieux engloutis dans notre politique dite « de la ville » ? Quels organismes et associations bénéficient de subventions publiques au plan national (on les trouve à peu près dans un document, le « jaune »), mais aussi régional, départemental et communal ? Il n'y a pas d'obscénités démocratiques, pas de pudeur manipulatrice. L’État doit aux Français les chiffres clés du débat.

Marc Baudriller
Marc Baudriller
Directeur adjoint de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

44 commentaires

  1. Vite..vite. on nomme ces étrangers Français, et hop, ouf, ils sortent des staistiques … baguette magique, qui nous coute a NOUS de faire des économies , imposés par les fonctionnaires = 19° c… etc..

  2. Ces chiffres qui restent sans réponses mériteraient un « aggiornamento » concernant l’immigration . Sauf que cela ouvrirait aussi la boite de pandore, ce que ne souhaiterait pas du tout la classe politique dont les représentants se sont succédés à la tête du pouvoir depuis 40 ans .
    Cela mettrait en lumière toute leur incapacité à gérer ce flux migratoire et ses conséquences financières et sociétales . Il vaut mieux se draper dans un antiracisme de circonstance qui leur permet de ne rien révéler quand il s’agit de statistiques ethniques .Ce qui renforce ce sentiment de deux poids deux mesures pour ce qui est du reste de la population dont on dissèque d’autant la situation, quand on feint d’ignorer celle des immigrés . Et à la finale cela fait naitre l’idée qu’il y aurait une préférence étrangère, dans le sens où pour ceux-ci, on donne ,sans chiffrer et sans compter, alors que pour l’autochtone on calcul à l’euro près !

  3. Mon père avait un pied bot. Il avait donc droit à une prise en charge par la Sécurité Sociale (au forfait, donc mois de ce qu’il payait réellement) pour 1 appareil orthopédique par an (alors qu’il en usait 2).
    Mais, tous les ans, il était convoqué pour être examiné par un médecin de la Sécurité Sociale (ce qui lui faisait perdre 1/2 journée, tout le monde étant convoqué à la même heure) avant d’avoir droit au formulaire de prise en charge…
    Qu’attend-on pour exiger des retraités algériens qu’ils se présentent à l’ambassade ou au consulat de France pour faire constater qu’à 125 ans et plus, ils sont toujours en vie ?

  4. On en revient toujours à la même ritournelle , celle par laquelle on alimente les tensions en y mettant de l’huile sur le feu (de l’actualité) dans le seul but de diviser les opinions , pendant ce temps les décisions gouvernementales peuvent se dérouler sans heurts ou revendications.

  5. Dans ce ministère souhaitons et espérons un mec musclé et dans sa tête aussi et qu’ enfin il comprenne les français sans états d’âme ..l,insécurité est bien présente. ..

  6. On peut saisir la commission d’accès aux documents administratifs CADA pour avoir accès à des chiffres . et le tribunal administratif en cas d’excès de pouvoir d’un ministre;… BV l’a t il fait?

  7. Toutes ces choses là devraient être mis à plat et réglées une foi pour toutes !!!! E t on découvre cela maintenant !!! Mensonge les gens qui se renseignent savent ceci depuis bien longtemps Monsieur DARMANIN !

  8. Ce ne sont évidemment pas les chiffres donnés par McKinsey… Sauf ceux qui représentent les sommes qui leur sont payées, et encore, nous sommes sûrement loin de la réalité !
    C’est un peu comme l’iceberg des retraites payées aux morts algériens, y’a la partie visible, et l’énorme partie invisible. Ça fait plus de 50 que j’en entends parler des chiffres, et ça fait plus de 50 ans qu’ils sont en augmentation, à croire que ce sont les petits-enfants, voire les arrières petits-enfants, qui touchent les pensions.
    Pour le reste c’est pareil, le mot d’ordre est : « surtout pas de vagues » !
    Macron, ses sbires tel Darmanin, sa smala, et tous les membres de sa secte, ne prennent les français que pour des demeurés.
    Aller un bon geste Macron, Chiche, dissous l’assemblée nationale si t’es un homme, que nous revotions, et que nous puissions te virer, toi et ta secte LREM-Renaissance !

    • « Macron, ses sbires tel Darmanin, sa smala, et tous les membres de sa secte ». Ce serait plutôt des membres de sa famille. Comme dans toute mafia qui se respecte.

    • « Aller un bon geste Macron, Chiche, dissous l’assemblée nationale si t’es un homme », telle est la question….

  9. Un Magistrat parmi mes connaissances m’a dit il y a déjà 10 ans que la population étrangère ou d’origine étrangère en situation de litige devant la Justice, quelle qu’en soit la cause, était, dans une grande ville du centre de la France d’environ 200 000 habitants, de plus de 75%.
    Alors aujourd’hui…

  10. Question indécente! Mais surtout, en observant simplement la population dans nos villes, on ne peut que très légitimement s’interroger sur le taux exact en France des étrangers nés à l’étranger ou en France et donc binationaux, en situation régulière ou non. Car l’impression d’un début de « grand remplacement » pourrait bien apparaitre comme réalité. Mais comme la bobocratie macronienne l’impose, il est parait-il indécent de se poser la question.

  11. Comme il n’y a pas de statistiques ethniques dans notre pays, on peut très facilement se cacher derrière son petit doigt. Mais la réalité est ce qu’elle est. L’ensauvagement de notre pays est lié à l’immigration. Une récente enquête parlementaire a indiqué la population carcérale était étrangère à hauteur de 60%…
    Mais chut ! Cela déplaît à la macronie. Et pas qu’à elle, apparemment, puisque la femme qui a été violée par deux Soudanais à Nantes samedi passé s’est dite consternée…. par le lien qu’on a fait entre ce qui lui est arrivé et le fait qu’il s’agisse d’étrangers… C’est ça qui est consternant, je pense…

  12. macron doit d’abord s’occuper de toute urgence de ces problèmes avant la révision des retraites en France, OBJECTIF PRIORITAIRE à l’heure actuelle.

  13. Tout cette mascarade de chiffres inutiles dissimulent le projet mondialiste d’inonder les pauvres pays européens de race blanche d’une nouvelle catégorie d’occupants. Si des problèmes collatéraux surviennent ce n’est pas grave, ce qui compte c’est de remplacer un peuple historique par un peuple soumis au diktat économique de Bruxelles.

  14. Ce n’est pas demain matin que l’on aura ces chiffres ! Les politiques-décideurs. conservent une certaine paix sociale avec toutes ces subventions. La France est laissée au pillage. Il y a 80 ans le nombre de musulmans était insignifiant dans la population résidant en métropole. Maintenant, ils représentent dans les deux tiers de la population carcérale (dixit Jack Lang) !
    CQFD !

  15. Depuis des années l’immigration est à l’origine de la fraude sociale, de la fraude sur les retraites , de l’augmentation de l’insécurité , et du problème des banlieues que l’on veut maintenant disperser à la campagne , après avoir pourri les villes moyennes et petites.

    • D’accord avec votre commentaire. Alors , Macron, d’une part il veut  » repeupler » les campagnes avec des migrants et en plus il veut faire bosser les Français jusqu’à 65 ans , sans s’occuper de la fraude à la carte vitale , ni du payement des retraites à l’étranger, c’est ce qu’on appelle mettre la charrue avant les boeufs .

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois