Dimanche 1er mars 2021 s’est achevée la CPAC (Conservative Political Action Conference), grand-messe des conservateurs américains au cours de laquelle l’ancien président s’est livré, durant plus d’une heure et demie, à un discours fort et véhément.

Il n’en fallait pas plus pour galvaniser les dizaines de millions de supporters qui le soutiennent sans réserve. L’espoir est ainsi revenu avec l’ivresse du combat à mener et la puissance du nombre. Si cette effervescence est touchante, elle est, à mon sens, vaine et illusoire. Il n’y aura pas de victoire pour Trump en 2024.

Pourquoi ? Parce qu’on a oublié un peu vite que les démocrates ont mis en place un redoutable système de fraude alors même qu’ils ne contrôlaient pas le gouvernement fédéral : vote par correspondance, électeurs fictifs, injections de faux bulletins… et surtout manipulation des bulletins électroniques sur les machines Dominion.

Alors imaginez-les, à présent qu’ils maîtrisent tous les leviers possibles : gouvernement, Congrès, FBI, CIA, Department of Justice, juges et même la Cour suprême… Pourquoi voudriez-vous changer les méthodes qui font gagner même le pire des candidats ?

Il faut modifier les lois électorales ? Je veux bien, mais je ne vois pas trop comment y parvenir, considérant que les falsificateurs ont obtenu la majorité à la Chambre des représentants ainsi qu’au Sénat. Nul doute que tout projet de réforme sera un coup d’épée dans l’eau.

Bref, il faut rester réaliste et admettre, hélas, que la bataille ne passera pas par les urnes. Plus encore avec un Trump ultra-populaire et donc dangereux. Les démocrates renforceront plus encore leur entreprise criminelle lors des futures élections. Et gare à ceux qui contesteront cette situation ; la police veille avec l’appui des en bons collaborateurs.

Pour terminer sur une note positive, je reste convaincu que les patriotes américains, majoritaires, ne se laisseront pas duper à ce point. Ce n’est pas dans leur ADN. Certains gouverneurs ont déjà, d’ailleurs, annoncé qu’ils s’opposeraient aux lois fédérales jugées abusives… Il plane comme une légère odeur de sécession…

Qu’ils ne tardent pas trop, cependant, car les dégâts commis par la gauche progressiste pourraient être irrémédiables.

3 mars 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.