Dans le journal L’Opinion de jeudi, Jean-Dominique Merchet a écrit : « Les quatre chefs d’état-major (, terre, air, marine) font savoir qu’en cas de baisse des crédits militaires, ils pourraient déposer leurs képis et leurs casquettes. »  

Boulevard me demande mon avis, puisque j’ai moi-même été chef de l’état-major de l’ de terre de 1980 à 1983, et que j’ai démissionné, mutatis mutandis, pour des raisons similaires. Je ne souhaite cependant pas m’étendre sur le sujet.

D’abord, parce que la menace de démission semble avoir déjà été clairement brandie par les intéressés d’aujourd’hui à qui je n’ai pas de leçons à donner.

Ensuite, parce que mon expérience personnelle de 1983 (douloureuse pour moi, oh combien !) m’a prouvé que ce geste – s’il est individuel – ne sert à rien, sauf à se donner personnellement bonne conscience, à montrer aux subordonnés qu’on les soutient et à une infime partie de l’opinion qu’on est capable de sacrifier son sort personnel à l’intérêt de la communauté que l’on a en charge.

Moyennant quoi, le pouvoir nomme le lendemain à votre place quelqu’un qui a une vision différente des choses…

Au contraire, si la démarche était collective et appuyée par une partie notable des responsables de l’institution, elle prendrait un tout autre aspect – inédit – que je saluerais si elle était effective. 

La parole est au pouvoir , car « cedant arma togae ».

25 mai 2014

Partager
BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

Les commentaires Facebook intégrés aux articles sont désormais inactifs, nous vous invitons désormais à commenter via le module ci-dessus.

À lire aussi

Notre armée continue à « bien mériter de la Patrie » !

Je forme des vœux pour que cette Fête nationale ait été aussi l’occasion pour les Français…