Culture - Editoriaux - Religion - Société - 17 août 2016

Hypocrisie républicaine : qu’on laisse les burkinis tranquilles !

Le maire (LR) de Cannes a donc pris un arrêté interdisant le port du burkini sur les plages de sa ville.

En Corse, une violente rixe a opposé des musulmans à des autochtones pour de simples photographies de femmes en burkini.

La droite dans son ensemble, mais également une partie de la gauche laïcarde et républicaine, hurle au scandale, à l’asservissement de la femme, au retour à des valeurs rétrogrades, quand ça n’est pas à la complicité avec l’État islamique. Leurs propositions : de lourdes brimades pour les musulmans de France au prix d’une assimilation forcée. Assimilation impossible pour des musulmans dont la foi et la religion sont bien plus fortes que les « valeurs républicaines ». Ces dernières – vidées de tout leur sens et rappelant à beaucoup le sang versé – laissent de marbre chacun d’entre nous, Européens de souche compris.

D’un autre côté, les islamophiles patentés estiment, comme le féministe Edwy Plenel, que le burkini est un vêtement comme les autres, presque un symbole de liberté pour la femme musulmane (un symbole interdit, tout de même, dans certains pays musulmans qui ont compris depuis longtemps comment se passe l’arrivée des islamistes au pouvoir). Ces ayatollahs de l’immigration et du multiculturalisme veulent en finir, à tout prix, avec la civilisation européenne de « mâles, blancs, hétérosexuels ».

En quelques jours, une tenue vestimentaire et religieuse est ainsi devenue le symbole de l’hypocrisie républicaine française.

Ne serait-il pas plus honnête, pourtant, de demander aux citoyens de se prononcer, définitivement, sur leur souhait de voir, ou pas, ces populations si différentes des nôtres religieusement et culturellement rester sur notre territoire ?

Ne serait-ce pas salutaire, en ces périodes troublées où le moindre incident peut se révéler explosif ?

Ne serait-ce pas plus respectueux, y compris des communautés n’ayant plus vocation à rester sur notre sol pour des questions d’incompatibilité ?

N’avons-nous pas vocation à vivre dans la paix, séparément, chacun selon nos traditions, nos principes et nos identités ?

Nos apprentis Frankenstein aux manettes ne voient-ils pas qu’à force d’être devenus esclaves des « valeurs républicaines », de « l’État de droit » ou de « l’idéologie Terra Nova », ils ont semé les graines d’une guerre civile qui va ensanglanter le pays et les communautés pendant qu’ils seront tranquillement cachés dans leurs résidences surveillées ?

Il est temps d’en finir avec l’hypocrisie républicaine en France.

La seule alternative humaine, pacifiste à ces conflits communautaires ne réside ni dans l’assimilation forcée et impossible, ni dans la société multiculturelle et multiraciste, mais bien dans la remigration, dans le Grand Rembarquement.

Ils sont là-bas chez eux, nous sommes ici chez nous !

À lire aussi

Apologie du terrorisme, internement des fichés S : êtes-vous devenus fous ?

En applaudissant ces condamnations, vous ne pourrez pas demain, pleurer ici parce que des …