Editoriaux - Presse - Société - 12 août 2014

Quand Hollande dépasse Poutine…

N’est-ce pas scandaleux ? François Hollande bondit de 14,3 % dans l’opinion des Français ! Alors que Vladimir Poutine ne progresse péniblement que de 4,8 % ! Et personne ne le souligne !

Mais que font les responsables de la communication de l’Élysée ? Pour quelle raison n’ont-ils pas mis l’accent sur la spectaculaire remontée dans les sondages 1 du président de la République en août ? Être sur la plage n’est pas une excuse ! 14,3 %, ce n’est pas rien ! Certes, il n’est (encore) qu’à 16 % de bonnes opinions mais lorsque l’on passe de 14 % à 16 % – soit 2 points de mieux –, mathématiquement, le constat est imparable : 2 points en partant d’un total de 14 points, cela fait une augmentation de 14,29 % exactement !

Alors que le président de la Fédération de Russie a, lui, vu son score 2 n’augmenter que de 4,82 % : en effet, il n’a gagné que 4 points en partant d’un total de (tout de même)… 83 points ! D’accord : il vaut mieux être soutenu par 87 % de ses concitoyens et avoir, proportionnellement, un “moindre” ralliement à ses idées que de faire un “bond” (peut-être en touchant le fond de la piscine de la Lanterne…) et rester le représentant non de tous les Français mais d’une minorité des plus minoritaires.

François Hollande, comme ont dû le faire – au moins en leur for intérieur – ses prédécesseurs dont un certain François Mitterrand, peut remercier le général de Gaulle d’avoir imposé la République des… minoritaires en choisissant le scrutin à deux tours afin de rendre majoritaires en sièges des partis minoritaires en voix.

Le vénérable Hollande a inventé, lui, la République des… minorités en choisissant de mettre en avant n’importe qui à une condition : qu’il appartienne à une minorité ! Et plus cette minorité est confidentielle, et plus elle obtient d’avantages car c’est en tentant d’agréger le plus d’éléments dispersés même s’ils sont disparates que l’actuel pouvoir espère grappiller des voix…

Qu’ils soient minoritaires en suffrages ou qu’ils fassent partie d’une minorité remuante, ces Français imposent leurs idées aux Français qui sont pourtant la majorité de la nation. Et qui finissent, eux, par se sentir non seulement coupables d’être largement majoritaires mais aussi de ne faire partie… d’aucune minorité ! Ce sont eux qui se sentent exclus de la société française ! Malgré leur nombre écrasant, ils n’osent exprimer leur inquiétude tant la “grande” presse réaffirme, à longueur de colonnes ou d’ondes, son faible pour les minoritaires et les minorités tout en culpabilisant les plus nombreux.

Que mes confrères se méfient : en Chine, il y avait les “dàzibào”, ces journaux affichés dans les rues afin que le plus grand nombre de passants puissent les lire mais que le très “libéral” régime communiste chinois interdit depuis 1979 ! Nos “dàzibào” sont plus efficaces : ce sont les pages du… Net !

Notes:

  1. Baromètre YouGov-Le Huffington Post-i>Télé/31 juillet-4 août/1.046 sondés.
  2. Centre Levada-VTsIOM/1er-4 août/1 600 sondés.

À lire aussi

Maltraitance : 30 enfants mourront lors des fêtes de Noël : qui s’en soucie ?

Les associations d’aide à l’enfance maltraitée ont une voix qui porte moins loin, qui semb…