Le ridicule ne tuant pas, le premier secrétaire national du PS, Harlem, désire un référendum pour moraliser la vie politique, car son camarade de parti et frère de loge, Jérôme Cahuzac, a sali la réputation de probité que construisaient tous les copains : Ayrault, Guérini, Dray, Navarro, Cambadélis, Strauss-Kahn…

Monsieur Désir déclare : « Je crois que les Français, s'ils sont appelés dans un à s'exprimer sur ces sujets, diront qu'ils veulent une République exemplaire. » 
Ben non, Ducon ! Si je me serre la ceinture, c’est pour vous remplir les poches !

Certains élus s’interrogent-ils sur la nécessité d’être honnête pour que l’on juge nécessaire un sur le sujet ?

Amnistié par Mitterrand en 1992 pour 80.000 francs de dettes au Trésor public et condamné en 1998 à 18 mois de prison avec sursis et 30.000 francs d'amende pour recel d'abus de biens sociaux, Harlem Désir donne raison à Charles Maurras : « Les imbéciles ont des grâces d’état pour devenir très rapidement des coquins. »

Au même théâtre de Guignol, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé un « système qui révèle sa pourriture intrinsèque », avec à sa tête « une oligarchie (qui) s'est constituée de tout-puissants seigneurs et de leurs affidés dans et médiatique ». Engraissé par ce même système depuis 30 ans en tant que conseiller général, sénateur, député européen et ministre, Jean-Luc Mélenchon est opposé à la publication de son patrimoine.
..

À la liste des Tartuffes s’ajoutent dix députés socialistes qui demandent un référendum sur des sujets liés aux promesses de campagne de François Hollande, sans y inclure le mariage pour les homosexuels ! Ils osent tout…

Et Monsieur Désir, épris de justice, d’ajouter : « Je crois que les Français peuvent être saisis pour nous permettre d'aller jusqu'au bout. » 
Jusqu’au bout du mandat ?

53 vues

9 avril 2013

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.