Qui a pu croire que permettre l’entrée de tant d’immigrés, essentiellement d’origine africaine et musulmane, depuis tant d’années, tant de décennies, se ferait sans dégâts collatéraux. C’était, et c’est encore une erreur fatale, ultime signe d’orgueil de nos politiques qui croient pouvoir tout maîtriser. Ceux-là mêmes qui prétendent exporter la au nom des droits de l’homme, dans des pays qui n’en connaissent même pas le sens. Ces politiques ont fait, à bon marché, la peau de quelques dictateurs, permettant l’émergence de l’hydre terroriste avec des millions de têtes, qu’il sera difficile à l’avenir de faire retourner dans la boîte où elle était enfermée et dont elle n’aurait jamais dû sortir.

Cette nous confronte principalement à deux dangers : en premier lieu, le fanatisme religieux type Kouachi, auquel Charlie Hebdo a été confronté, cruellement, mortellement, au nom du prophète. C’est ce qui active les guerres de l’, le massacre des chrétiens et des musulmans qui ne sont pas de la bonne obédience, selon les rapports de force ponctuels.

Mais aussi la guerre israélo-arabe. Et tant que ce conflit ne prendra pas fin, les attentats continueront, soyons-en sûrs. Alors que la compte la troisième population juive au monde après Israël et les États-Unis, l’arrivée massive d’Arabes, musulmans ou laïques, mène inéluctablement à l’importation de la confrontation sur notre sol – confrontation politique d’abord, terroriste ensuite. Coulibaly en est le sinistre témoignage.

J’entends bien que nous avons, en France, une population musulmane arabe et africaine paisible, que certains ne sont pas croyants, parfois même sont-ils chrétiens. J’entends bien que cette population a bien compris le sens des valeurs de la France, qui s’accommode d’un État laïque, qui adhère à nos modes de vie, parfois même jusqu’à nos gauloiseries ! Mais là n’est pas la question d’actualité, le problème, c’est les autres…

Pour terminer, je souhaite vous faire part d’une question qui me taraude : les agressions/attentats qui ont eu lieu avant et pendant les fêtes de Noël dénotaient un climat exacerbé et délétère. Les services de renseignement algériens ont/auraient informé leurs homologues français d’un fort risque d’attentat. La protection de Charlie Hebdo, comme celle des lieux de rencontre de la population juive, déjà insuffisante comme hélas les événements l’ont montré, n’a pas été renforcée. Pourquoi ?

La a été défaillante, malgré la “Marseillaise” entonnée sur les bancs de nos assemblées pour se donner bonne conscience et surfer sur le tube des bons sentiments larmoyants tels qu’exprimés lors de la balade des “gens de bien” (comme les appelle Guillemin) du 11 janvier. Trop tard, Messieurs de notre élite politique, et vous n’êtes pas au bout de vos peines. Au lieu de défiler bras dessus, bras dessous sur quelques dizaines de mètres, vous auriez dû vous flageller jusqu’au sang : c’eût été le juste prix de votre incompétence.

Maintenant, le bon peuple va se trouver confronté à deux dangers : le temps du ou l’avènement d’un “Patriot Act” qui n’en portera pas le nom mais en aura tous les attributs – l’atteinte à nos vies ou l’atteinte à nos libertés.

Et pourquoi pas les deux ?

15 février 2015

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

À lire aussi

Le peuple n’a pas encore assez souffert

Les Français, qui se croient un peuple politique, n’auront été qu’un troupeau manipulé. …