Me Gilbert Collard réagit au sujet du remaniement annoncé ce lundi soir. Concernant la nomination de Me Eric Dupond-Moretti comme garde des Sceaux, il déclare : « C’est une époque burlesque, il fallait bien qu’on ait un clown, un jour, au ministère de la Justice. »

Le remaniement a enfin eu lieu. Il y a tout de même eu quelques surprises, notamment la nomination de Me Dupond-Moretti comme garde des Sceaux. Cette nomination va certainement faire grincer des dents… Quelle est votre opinion ?

Je mets de côté l’avocat dont la carrière est connue. J’interprète cette nomination burlesque comme un magistral coup de pied au cul donné par Macron à la dignité des magistrats. Il faut chercher pour trouver un avocat plus agressif et plus insultant à l’égard des juges.
Il y a quelques jours, il voulait déposer, pas forcement à tort, une plainte contre le parquet national financier. C’est une grande gueule qui avait sa place de grande gueule dans les prétoires, mais qui va complètement tonitruer au ministère de la Justice. C’est d’une époque burlesque. Il fallait bien que l’on ait, un jour, un gros clown au ministère de la Justice. Il voulait interdire le Front national, il va pouvoir s’y employer.
Voir arriver, dans un ministère qui exige de la neutralité, du bon sens, de la pondération, une volonté de rapprocher des avocats et des magistrats dans l’intérêt du justiciable, une espèce de tank vociférant n’est pas un gage de sérénité dont la justice a besoin. En le nommant garde des Sceaux, on rassemble à la fois l’anti-neutralité, l’anti-courtoisie et l’anti-bon sens. C’est la responsabilité de M. Macron.

Les qualités que vous décrivez ne sont pas celles qui sautent aux yeux lorsqu’on voit Me Dupond-Moretti. Est-ce une volonté de faire un coup de com’ ou est-ce une déclaration de guerre à la magistrature ?

C’est une déclaration de guerre à la magistrature. Cela appartient aux difficultés connues et inconnues que rencontrent M. Macron et son entourage. Il est clair que c’est une baffe magistrale pour les magistrats. Beaucoup de magistrats m’ont envoyé des textos. Il est contre la peine de mort, sauf pour nous.

Selon vous, la nomination de Gérald Darmanin au ministère de l’Intérieur est-elle une bonne ou mauvaise nouvelle ?

C’est plutôt une bonne nouvelle. Néanmoins, ce remaniement ministériel a un aspect vide-greniers.
On passe par la fenêtre Castaner et Belloubet. Je ne vois pas comment M. Darmanin pourrait faire pire que M. Castaner.

À lire aussi

Me Gilbert Collard : « Je me demande si mon éviction ne sert pas à masquer l’éviction de Nicolas Bay »

Remaniement au sein du RN : désormais, Gilbert Collard et Nicolas Bay ne feront plus parti…