Sommes-nous en guerre totale ? Les frappes russes à Kiev et l'engagement de troupes biélorusses vont-elles acter la réelle et dangereuse escalade d'un conflit qui s'envenime de jour en jour ? Réponses avec le général Lalanne-Berdouticq, ancien responsable des sessions régionales de l’Institut des hautes études de Défense nationale (IHEDN) et ancien chef de corps du 3e régiment étranger d’infanterie.

Marc Eynaud. La Russie a frappé les environs de Kiev, une zone auparavant épargnée par les combats. Que faut-il comprendre de ces frappes russes au cœur de l’ ?

Général Lalanne-Berdouticq. Contrairement à ce qu'on dit depuis des mois, il ne s’agissait pas d’une guerre totale, la Russie n’a jamais engagé ses gros moyens stratégiques. Par exemple, elle n’a pas détruit le commandement militaire de Kiev, alors que les Américains avaient fait cela pour Bagdad, et la France en quelque sorte aussi en Serbie, en 1999. Là, Poutine peut intensifier ses frappes et dire qu’il fait monter la pression.

M. E. Après la contre-offensive ukrainienne, on pensait en arriver aux négociations. Qu’en est-il ?

G. L.-B. Sincèrement, je ne le pense pas. Surtout que Poutine a annexé les territoires du Donbass qu'il revendique. Ils font partie intégrante de la Russie, maintenant. Il considère que c’est un territoire russe comme ça l'a été et pendant des siècles et durant la période soviétique. On change complètement de braquet, cela devient une guerre nationale. Une contre-attaque ukrainienne toucherait le sol sacré de la patrie russe, on n’est plus dans le même registre. Je crains que nous n’ayons pas suffisamment compris, en Occident, de quoi il s’agit. Dans le système interne de l’Empire russe, Poutine se voit maintenant comme l’agressé.

M. E. Le président biélorusse a annoncé le déploiement de forces militaires aux côtés des Russes. Est-il à craindre que la situation ne dégénère davantage ?

G. L.-B. Il y a également les Tchétchènes avec un effectif important. Une partie de l’attaque russe du 24 février est partie de Biélorussie. Donc, sur les 100.000 hommes qui manœuvraient à l’attaque, une partie était en Biélorussie. Par ailleurs, dans l’esprit d’un Russe, la Biélorussie est un peu comme l’Ukraine. Elle fait vraiment partie d’une des trois Russie originelles. Elle s’est soi-disant séparée du territoire moscovite en 1991 mais tout le monde sait que c’est une fiction. Luc Ferry dit qu’il s’agit d’une guerre civile pour les Russes. J’ai entendu aussi un reportage intéressant sur France Info. Dans certains villages libérés par l’ ukrainienne, le reporter disait que 90 % de la population était pour les Russes. Ils voient l’ ukrainienne comme une armée d’invasion. C’est énervant de voir parfois de tels partis pris que nous ne voyons plus la réalité, qu’elle nous dérange ou pas.

M. E. Selon vous, cette guerre est loin d’être terminée…

G. L.-B. Nous ne connaissons pas la solidité du régime russe. Il est évident que Biden et tous les Occidentaux voudraient qu’il s’effondre. Je rappelle que les bombardements stratégiques que nous avons effectués pendant la Deuxième Guerre mondiale sur l’, en bombardant les civils pour monter la population contre le régime, a fait autant de morts qu'Hiroshima et Nagasaki. C’était soi-disant pour faire écrouler le régime hitlérien qui, en fait, était beaucoup plus solide qu’on ne le pensait. Comparaison n’est pas raison, méfions-nous beaucoup ! Je n’ai pas les compétences pour savoir quelle est la solidité du régime de Vladimir Poutine. Je le pense plus solide que ne le pensent nos chancelleries.

11801 vues

10 octobre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

17 commentaires

  1. Je ne suis pas militaire toutefois j’ai tout lieu de penser que nous assistons à une guerre entre Otan /usa contre la Russie. En conséquence il faut savoir que les États Unis possède un niveau technologique supérieur. Je suis attaché à une victoire de la Russie contre la pourriture occidentale mais fondamentalement j’ai peur que sous le désespoir Moscou sorte les armes atomiques.

  2. Je ne sais pas si vous voulez écouter l’avis d’un simple citoyen d’en face, mais voici l’avis de la majorité de mon entourage : nous avons été choqués quand les hostilités ont commencé, mais pendant 8 ans nous avons reçu des Russes- parlant des réfugiés de Donetsk et de Lougansk dans nos régions, dont les maisons ont été bombardées de « braves » Ukrainiens.
    Et maintenant, alors que le monde entier a pris les armes contre nous, nous n’avons pas d’autre issue que d’aller jusqu’au bout, car maintenant nous n’avons plus rien à perdre. Comme le disaient nos ancêtres pendant la Seconde Guerre mondiale, il n’y a nulle part où reculer, Moscou est derrière.
    Avec leurs sanctions, le monde occidental a réveillé l’arme la plus terrible chez les Russes – le patriotisme. Poutine – Le président de la Russie, que nous avons élu, nous ne refusons pas et nous continuerons à choisir ! Et nous ne permettrons jamais à personne de nous dire comment et quoi faire dans NOTRE pays.

    1. Je ne suis pas les moutons et évite au maximum la presse télévisée ou écrite trop soumise. Je vous comprends car ce que vous avez subi et qui est resté pour la presse française dans le plus grand silence me dégoute. Je souhaite néanmoins que la situation évolue très rapidement et que ces horreurs prennent fin pour vous tous. Le patriotisme est plutôt en perte ici, malheureusement.

    2. Je vous comprends très bien. En Europe nous obéissons aux américains et nos dirigeants prennent prétexte de ce conflit pour justifier les pénuries et notre déclassement. dans le vraie vie les français se moquent éperdument des ukrainiens )comme ils se sont moqué du réel massacre de la population libyenne . Que les américains et européens donnent des leçons, alors qu’ils sont à l’origine de grandes guerres mondiales, de la traite négrière, des colonisations, et de guerres récentes honteuses c’est un monde! L’impératif russe de se protéger est compréhensible, les russes maltraités, traités comme des sous-hommes en Ukraine, nous savons tout cela. Pour ma part je pense que les ukrainiens sont pris en étau par leurs dirigeants corrompus et les frappes russes et je les plains aussi. Mais nous n’avons rien à dire au grand peuple russe sauf peut-être ceci : les responsables d’une guerre ne sont ceux qui la font mais ceux qui l’ont rendu inévitable. suivez mon regard …

  3. Enfin un militaire qui parle cash ! Les militaires de plateaux sont des clowns qui viennent arrondir leur retraites. N’oublions pas qu’en 41, les sibériens ont mis du temps à arriver et ce sont des combattants d’hiver. Hiver qui arrive avec son général.

  4. Le régime Russe actuel est une « mafia » dont le Parrain est Poutine entouré de ses Barons que sont les Oligarques qui ont mis le pays en coupe réglée; et parmi lesquels on compte le patriarche Kyrill et des étrangers comme Gerhard Schröder ou Angela Merkel. Ce régime s’effondrera quand les gens seront fatigués de voir les nouveaux « mobilisés »
    revenir à la maison dans leurs cercueils. Il n’y a pas de ferveur patriotique comme celles de 1812 ou de 1943.

  5. Bravo ! La vérité sur la guerre en Ukraine commence à se faire jour. Tous les généraux ne sont pas alignés sur le politiquement correct en vigueur.

  6. Fournir des armes à L’Ukraine serait adopter le statut de cobelligérant ; Dans ce cas le gouvernement a un obligation constitutionnelle d’obtenir l’accord de l’Assemblée Nationale ;Or à ce jour cela n’est pas le cas ; De ce fait notre gouvernement devient une dictature et il a l’audace de traiter ses opposants de Fâchistes ;

  7. mes respects mon Général. Votre intervention est tellement à contre courant de la pensée unique , celle du camp du bien , qu’on se félicite de savoir que contrairement à tellement de généraux , ces intermittents du spectacle des plateaux Tv , il existe encore dans l’Armee Française , des Officiers Généraux qui osent penser et dire des vérités qui dérangent tant nos misérables politicards fourbes
    Je ne suis pas spécialiste de la chose militaire ( même si mon numéro de brevet parachutiste date de 1974 ..) mais je pense que si Poutine avait voulu mettre le paquet , le conflit serait peut-être déjà fini . Sauf qu’ensuite il lui aurait fallu gagner la Paix , et avec un pays qu’on a détruit ce n’est pas gagné d’avance , mais les américains y sont bien parvenus en 1945 en Allemagne et Japon . Peut-être qu’il s’agit du plan B du dirigeant Russe ? Faire un Hiroshima , un Nagasaki ou Dresde mais en Ukraine. Personnellement, je pense que tant que les USA n’auront pas connu de telles catastrophes, ils continueront à raser des villes mais pas sur leur Continent

  8. Je pense que les négociations sont impossible sur repli de l’ukraine volontaire de la part de zelinsky qui n’est qu’un pantin psychopathe manipulé mais l’economie parlera…La Russie vend son gaz à la chine et nous le rachetons en chine directelent ou via l’azerbaidjan etc…les usa ne peuvent pas fourguer tout le gnl qu’ils escomptaient alors on va vite accorder l’ukraine à la russie qui historiquement est pro russe. Mais je me pose une question restée sous silence : pourquoi ne pas parler des stocks stratégiques nucléaires russes (datant de l’ex urss même si mis à jours avant que les usa n’envoient zelinsky) en ukraine ???? C’ets grâce à cela que la GTT (guerre thermonucléaire totale) n’aura pa slieux car zelinsky et les bases us et ue seraient le 1ers à être désintégrés…

  9. se replier ne veut pas dire avoir perdu la guerre. C’est souvent une tactique pour repartir de plus belle à l’offensive surtout que l’hiver arrive et les Russes sont plus resistants que les Ukrainiens face au grand froid. Rappelez vous le siège de Stalingrad et la débacle de l’armée allemande face à l’armée rouge. A partir du moment ou les USA et les pays de l’UE fournissent massivement des armes ils deviennent selon les lois de la guerre cobelligérants alors même que pour l’UE et la France notamment les parlements n’ont pas été consultés. 2023 avec ses restrictions annoncées risquent de voir les peuples plutôt favorables à l’Ukraine se retourner contre le régime autocrate de Kiev et les réfugiés ukrainiens dans l’UE. A qui profite ce conflit? Aux Américains et malgré la propagande coups de massue les peuples ne sont pas dupes et vont se retourner contre leurs dirigeants

  10. Les Français connaissent bien peu l’histoire de ces régions, en dehors des campagnes de Napoléon. On a occulté l’histoire du communisme au profit de la propagande (dans un sens ou dans l’autre) et l’histoire de la Prusse, de la Suède ou de l’empire Autrichien ont été caricaturés. Il faut être prudent dans l’approche de ces questions. J’ai beaucoup travaillé l’histoire de la Pologne et je sais qu’elle est beaucoup plus complexe qu’on ne peut l’imaginer dans le monde occidental.

  11. Effectivement mon général bien peu en Occident sont en mesure de connaître les forces dont dispose la Russie de Vladimir Poutine. Les bonimenteurs de plateaux TV, de salons et autres rédactions de presse, ne font que se rouler dans le ridicule tant leur discours est bâti sur du néant. Il suffit de regarder et écouter les diverse sources d’information Ukrainiennes, Russes, Du Dombass et autres pour être convaincu de l’ignorance de ces individus. Mais il faut suivre l’oncle Sam, et Dieu seul connaît les raisons fondamentales pour lesquelles ses esclaves européens lui baisent les pieds. Ce ne doit pas être reluisant pour en arriver à de tels renoncements d’intégrité morale.

  12. Et il semble que l’Orthodoxie les lie bien en Russie, et ils vivent avec 30 millions de Ouigours (Islam), dont un ou plusieurs Généraux plus durs que Poutine…..
    L’OTAN sous directives de Biden et le Wokisme, ils n’apprécient pas du tout…

  13. Je partage entièrement l’analyse du général sur la méconnaissance des chancelleries occidentales sur la solidité du régime de la Fédération de Russie.
    La longue histoire de l’empire russe est peut-être un peu complexe pour certains de nos responsables qui ne connaissent même pas celle de leur propre pays.

  14. Les Occidentaux ont fait deux erreurs majeures, ils ont cru que Poutine allait être chassé du pouvoir au profit de pro-Occidentaux, ce qui n’est pas du tout ce qui s’est produit. La popularité de Poutine est montée en flèche, lors des élections régionales de 2022 son parti a obtenu de très gros scores et, enfin, même des personnalités pro-Occidentales comme Dimitri Medvedev sont devenues furieusement anti-occidentales ! Par ailleurs, les Occidentaux ont cru que leurs sanctions allaient mettre à genoux l’économie russe, ce n’est pas le cas et nos économies, elles, vont bientôt être à genoux. Bravo les Occidentaux ! Les seuls qui en tirent un bénéfice ce sont nos « amis » Américains qui nous vendent, très cher, du gaz liquéfié et qui vont réussir à affaiblir considérablement l’UE du point de vue économique.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter