Editoriaux - International - Politique - 28 mai 2016

Gargantua Trump est enfin le candidat officiel des Républicains !

Depuis août 2015, je dus être la seule personne à être convaincue qu’il l’emporterait. Je le disais ici même. J’en suis d’autant plus fière que j’ai eu raison contre tous les “spécialistes” qui le donnaient six pieds sous terre après le premier débat GOP ! Ces “fameux spécialistes”…

Qui peut arrêter Gargantua, Tsunami Trump ? Seul un tueur à gages ! Ils ont tout essayé, dépensé plus de 100 millions de dollars pour salir son image. Rien n’y a fait. Ils ont intrigué contre lui, l’ont insulté chaque minute que Dieu fait et se sont tous trompés, constamment, quotidiennement, avec mauvaise foi ou bêtise, ou les deux à la fois. Ils ont même fomenté des troubles de rues contre ses meetings. Rien n’y a fait !

Il est l’espoir du monde multipolaire. C’en est terminé des guerres “préventives” des néocons de Washington, fini des présidences calamiteuses depuis Clinton en passant par Bush pour terminer avec Obama. Mort du politiquement correct, ce qui va nous faire du bien à tous, surtout en Europe où l’on ne pouvait plus s’exprimer librement.

Non, cela ne sera pas une sinécure, car les néocons ne vont pas se laisser déposséder de leurs privilèges et les Bilderberg n’ont qu’à bien se tenir, comme ceux de la Trilatérale, qui sont les mêmes. Ils peuvent faire encore beaucoup de dégâts jusqu’en janvier, mois de l’investiture du président. Ils le démontrent avec le Brésil, le Venezuela, l’encerclement fou de la Russie par l’OTAN, la guerre en Ukraine, en Syrie. Bref, ils essaient de mettre le monde à feu et à sang. Seraient-ils devenus fous au point de faire la politique de la terre brûlée ?

Une nouvelle ère est en train de s’ouvrir, non celle du NOM (Nouvel ordre mondial) à la sauce néocon, mais un monde multipolaire, où les populismes auront enfin droit de cité.

Les corrompus fonctionnaires de l’« UERSS » vont le sentir passer. Les peuples vont enfin se réveiller, comme le peuple américain. Erdoğan aura du souci à se faire : à mon avis, il ne restera pas longtemps au pouvoir si Trump arrive. Lui et Poutine lui feront son affaire ! Tant de choses changeront, tant d’espoir en cette présidence Trump. J’essaie de modérer mes ardeurs car, comme dit plus haut, il n’est pas à l’abri d’un tueur audacieux.

Il peut aussi décevoir. Mais, l’ayant observé presque quotidiennement, je ne crois pas qu’il décevra !

À lire aussi

« Erdoğan est un héros de la démocratie »

C’est une pancarte brandie durant l’imposante manifestation conquérante pro-Erdoğan à Colo…