Audio - Editoriaux - Entretiens - 11 octobre 2016

François Hollande aura réussi à être mal avec la Pologne et avec la Russie !

Vladimir Poutine avait annoncé, au printemps, une visite privée le 19 octobre à Paris. François Hollande, lui, a déploré les “crimes de guerre” commis à Alep en Syrie, et hésitait sur l’attitude à adopter vis-à-vis de son homologue. Finalement, la visite du président russe sera reportée sine die. Et le Kremlin a précisé que Vladimir Poutine rencontrerait François Hollande “quand le Président français se sentira prêt”… Réaction de Thierry Mariani, vice-président du groupe d’amitié France-Russie à l’Assemblée nationale.

À lire aussi

Thierry Mariani : « Il n’y a que ceux qui ne sont jamais allés en Syrie qui continuent à avoir la même opinion des “gentils” rebelles ! »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleThierry Mariani, député au Parlement européen,…