avait annoncé, au printemps, une visite privée le 19 octobre à Paris. François Hollande, lui, a déploré les « crimes de guerre » commis à Alep en Syrie, et hésitait sur l’attitude à adopter vis-à-vis de son homologue. Finalement, la visite du président russe sera reportée sine die. Et le Kremlin a précisé que rencontrerait François Hollande « quand le Président français se sentira prêt »… Réaction de Thierry Mariani, vice-président du groupe d’amitié France- à l’Assemblée nationale.

11 octobre 2016

Partager
BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.