Quand on écoute Fillon se rebeller et maugréer contre ce qui lui semble être un complot médiatico-judiciaire, on serait tenté de l’approuver. Il est bon de ne point être suspicieux systématiquement, il est salutaire de ne point être dupe, et Dieu sait si l’on peut déplorer, chez nombre de nos compatriotes, ce défaut qui les fait voter toujours pour les mêmes les entraînant dans cette situation qu’ils déplorent ! Et c’est de cela qu’il s’agit ! Comment François Fillon peut-il s’étonner de cet acharnement des juges, de ces juges, de ce moment choisi pour ouvrir une enquête sur lui ? Bien sûr que ce n’est pas un hasard, si près d’une échéance majeure… et bien sûr que l’on peut le formuler aussi à propos de Marine Le Pen (d’autant que ces Européens/procureurs reviennent à la charge autrement : des photos que Marine devrait censurer parce que criant la vérité !). 

Pourquoi s’étonner de l’étonnement de Fillon et de cette candeur manifestée ? Parce que les compères de Fillon avant lui, et lui sous Sarkozy, ont laissé gangrener la société ; tous les copains des copains ont été placés pour pouvoir installer le diktat : la justice, donc, gagnée par le “mur des cons”, les préfets laxistes pour les uns, répressifs pour d’autres, l’enseignement et ses pédagogues suicidaires, la culture et ses prétentieux artistes, le show-biz et ses insignifiants bouffons et injurieux rappeurs, les animateurs graveleux et journalistes incultes, sans que personne ne remette en cause leurs prestations calamiteuses : ces gens indéboulonnables détiennent la vérité, même si la réalité démontre le contraire ! 

Mais qui, en dehors de sites de réinformation, des réseaux sociaux et de quelques journaux et magazines courageux (ignorés des revues de presse), nous le rapporte ? Personne ! Et combien de fois les compères de cette prétendue ont courbé l’échine face à ce qu’imposait la gauche ! Pire : combien de fois l’ont-ils approuvée, voire devancée ! Deux exemples parmi tant d’autres : la théorie du genre, non pas lancée par Belkacem mais par Chatel dans nos écoles, et tous nos ministres de gauche recrutés par Fillon-Sarkozy !

Alors, que maintenant Fillon découvre enfin les dégâts que peuvent causer une démagogie ou une soumission à une idéologie mortifère, tant mieux !

Mais quand, à la fin de son discours dénonciateur, c’est encore cette inévitable « extrême droite » (confusion méprisante, que le chanteur/compositeur Barbelivien a le courage de dénoncer) qui est montrée du doigt sans aucune raison, on se dit vraiment que ces gens n’ont toujours rien compris ; ils ont juste entrouvert les yeux parce qu’ils étaient directement visés (un peu comme les habitants du XVIe à la vue des en bas de chez eux !), et puis ils les ont refermés pour balancer les mêmes slogans que nous assènent les pires des gauchistes ! Et, comme un Estrosi, ils s’allieront avec le diable rose, rose foncé, rouge pour échafauder encore « un front républicain » ; et son ciment commun serait constitué de quelles valeurs ? Celles qu’ils déplorent ne point voir dans ces attaques dont ils sont l’objet, et que les vrais patriotes possèdent !

Ces gens-là n’ont toujours rien compris et font tout pour qu’on ne les plaigne pas !

2 mars 2017

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.