L’affaire des fausses accusations visant et rebondit. L'ex-député UDI, Jean-Christophe Lagarde, a été placé en garde à vue, ce mercredi 7 septembre, après avoir été interpellé à son domicile, relate Le Parisien.

Escroquerie en bande organisée, faux et usage de faux

Jean-Christophe Lagarde, « battu aux dernières législatives par Rachel Garrido, est visé par une plainte pour "abus de confiance" déposée fin juin par un journaliste du Point, Aziz Zemouri, auteur de l’article qui a mis en cause le couple de députés avant d’être retiré », explique Le Parisien.

L’enquête avait été ouverte le 29 juin et confiée à la BRDP [Brigade de répression de la contre la personne, NDLR], elle porte sur des faits d’escroquerie en bande organisée, faux et usage de faux et usurpation d’identité ou de données.

Zemouri a aussi porté plainte contre un ancien policier des renseignements territoriaux, Noam Anouar, « qui serait détaché auprès de la mairie de Drancy ». Le maire de Drancy, Aude Lagarde, est l’épouse de Jean-Christophe Lagarde.

Noam Anouar aurait contacté fin mai l'ex-député pour le mettre en contact avec une femme prétendant être la femme de ménage, non déclarée et sans papiers, du couple de députés LFI.

satisfaite

Noam Anouar ainsi qu’un troisième homme proche de Jean Christophe Lagarde se trouvent aussi en garde à vue depuis mardi.

s’est dite « satisfaite que l’enquête avance ». Selon elle, toute cette affaire avait été montée « pour l’empêcher de gagner l’élection législative ».

3029 vues

7 septembre 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter