Fabienne Keller est sénatrice et conseillère municipale d’opposition à la ville de Strasbourg. Au , elle est vice-présidente de la commission des finances et de la commission des affaires européennes.

Dans une interview donnée à la radio RCF, pour l’émission “Face aux chrétiens”, elle s’est déclarée favorable à la proposition du ministre allemand des Finances Wolfgang Schaüble de taxer l’essence au niveau européen pour financer l’accueil des .

L’auditeur désireux d’écouter en entier cette interview pourra d’ailleurs constater que Fabienne Keller n’a pas été interrogée sur cette question, mais que c’est elle qui a amené le sujet en ces termes (en répondant à une question sur les agressions sexuelles de Cologne) : “Il faut vraiment examiner avec intérêt une proposition très opérationnelle du ministre allemand Wolfgang Schaüble qui dit qu’on devrait taxer le gazole et l’essence et créer une taxe migrants” (21’28” sur le replay radio sur le site de RCF).

Fabienne Keller a bien précisé que cette taxe devrait être européenne, ajoutant : “C’est une écotaxe, rien d’autre”, et qu’avec la baisse du prix du baril de pétrole, cette taxe n’aurait pour conséquence que d’amener à une moindre diminution du prix de l’essence.

Celle qui fut maire de Strasbourg de 2001 à 2008 a également déclaré dans cette émission être favorable à une intégration de l’ au concordat d’.

Le concordat est un élément du droit local d’Alsace-Moselle, où la loi de séparation de l’Église et de l’État de 1905, date à laquelle l’Alsace-Moselle était allemande, n’est pas appliquée. Les dispositions du concordat, qui prévoient notamment le fait que les ministres du culte soient des salariés de l’État, concernent actuellement quatre religions : catholique, luthérienne, calviniste, israélite.

Bien que l’islam ne fasse actuellement pas partie du concordat, l’existence de celui-ci a permis aux élus UMP de prendre la liberté de financer la Grande Mosquée de Strasbourg durant la décennie 2000, avec une participation de la ville de Strasbourg (quand Fabienne Keller en était maire), du département du Bas-Rhin et de feu la région Alsace, toutes trois alors dirigées par l’UMP.

Fabienne Keller a expliqué que le concordat permet des “relations apaisées et un respect mutuel” entre les religions en Alsace. Elle a proposé, en prenant pour exemple la construction de la Grande Mosquée de , que l’on fasse “une exception [à la loi de 1905], autoriser des financements publics pour qu’il y ait un rattrapage” à l’absence de religieux du culte musulman.

Interrogée sur le bilan de , elle l’a trouvé bon. Son seul reproche à formuler à l’endroit de Laurent Fabius est son opposition,en 2005, au projet de Constitution européenne.

Pour rappel, en 2013, Fabienne Keller avait voté favorablement à la loi du mariage pour tous au Sénat.

Avec une telle ligne , on pourrait presque s’étonner que le président de la ne l’ait pas proposée comme ministre d’ouverture dans son remaniement gouvernemental.

Fabienne Keller, très proche d’Alain Juppé dans le cadre de la primaire, aura peut-être l’occasion de se rattraper si son champion accède à la fonction suprême en 2017.

13 février 2016

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 10 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

La vague populiste n’a pas eu lieu

En dépit des craintes des uns ou des espérances des autres, le constat est sans appel. …