Philippe Bilger est une des rares voix à dénoncer courageusement la décision de François Hollande d’accorder une grâce totale à . D’une part c’est “une prime donnée à la médiocrité du barreau” car l’accusée a été mal défendue. D’autre part, le président de la République a “préféré une justice privée”, en bafouant les jugements rendus, à deux reprises, par deux cours d’assises : on n’a jamais connu cela ! Le Président a “cédé à l’ignorance et à une caste médiatico-mondaine”.

À lire aussi

L’horreur à Conflans-Sainte-Honorine : toujours l’impuissance ?

Beaucoup n'en peuvent plus de devoir supporter une nation qui, à force de se laisser tuer,…