Le curé et le vicaire de l’église de Saint-Eugène-Sainte-Cécile de ont été placés, jeudi 8 avril matin, en garde à vue. Ils sont entendus pour « mise en danger délibérée de la vie d’autrui, non port du et rassemblement de plus de six personnes sans respect des gestes barrières » lors de la veillée pascale, précise le parquet de Paris.

Réaction d’Étienne Vermersch, de l’association CathoVoice.

 

Vous êtes membre de l’association Catho Voice. Il y a un scandale autour de l’épidémie de Covid et de l’Église catholique puisque le curé de l’Église Saint-Eugène Sainte-Cécile est actuellement en garde à vue. En cause, un témoignage relayé par un article du Parisien démontrant que le curé de la paroisse ne ferait pas respecter les règles sanitaires. Comment avez-vous régi face à cette affaire ?

Cette affaire me désole beaucoup. En tant que catholique et en tant que citoyen, l’essentiel est de pouvoir vivre la . Nous sommes bien conscients des efforts à faire pour respecter les gestes sanitaires et pour pouvoir vivre notre foi à l’église. C’est essentiel pour nous. Tout cela passe par le respect des gestes barrières pour plus de sécurité et de sérénité. Je regrette vraiment ces comportements. J’étais admiratif des milliers de prêtres de chaque paroisse qui ont organisé leur église pour bien respecter les gestes barrières et pour vivre sereinement notamment les cérémonies de Pâques. Pâques, c’est quand même la résurrection de Jésus et le sommet de notre foi chrétienne. J’ai vu la multiplication des messes, la Vigile pascale qui avait lieu le samedi soir ou le dimanche matin. Aller à la messe, c’est vital pour moi et pour des millions de gens. Pouvoir accéder au sacrement, c’est compatible avec le respect des règles sanitaires.

Il y a évidemment eu la réaction de l’Archevêque de Paris, Monseigneur Aupetit qui a fermement condamné ce prêtre. Il a notamment déclaré qu’une enquête canonique était en cours. Cette réaction n’est-elle pas un peu violente dans la mesure où, selon nos informations, il n’a pas prévenu le prêtre avant de communiquer dans les médias ? Comprenez-vous la prise de position de l’Archevêque ?

 

Je ne veux pas entrer dans la polémique, mais je fais vraiment confiance à la civile, à Monseigneur Aupetit et au diocèse de Paris. Cela prouve qu’il prend l’affaire au sérieux et c’est important. On veut continuer à vivre notre foi dans l’Église et cela passe par le respect des gestes barrières.

Un de nos confrères de 20 minutes a sorti un autre article démontrant que Monseigneur Aupetit, ne portait pas forcément de masques et ne respectait pas forcément les gestes barrières dans certaines cérémonies. Comment faut-il interpréter cet intérêt soudain des journalistes pour le respect des gestes barrières dans les églises ?

Il ne faut pas rentrer dans la polémique. L’essentiel c’est que nous puissions continuer à aller à la messe. Je vais vous faire une confidence, le port du masque ne m’empêche pas de prier. Mettre du gel à l’entrée de l’église est parfaitement compatible avec le fait de vivre la messe avec beaucoup de joie. Il faut prendre un peu de hauteur et qu’on puisse continuer à aller à la messe.

8 avril 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

0 0 vote
Votre avis ?
0 Commentaire(s)
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Vous pouvez également toujours commenter en passant par Facebook :