Le mot sonne comme une injure chez les faiseurs d’opinion et les censeurs médiatiques. Quoi que vous disiez, votre propos est invalidé dès lors qu’on vous colle sur le front l’étiquette « populisme », même si vous énoncez une vérité d’évidence. Et surtout si vous êtes de ! À gauche, vous pouvez débiter les pires bêtises, vous ne serez jamais que populaire car, comme le dit si bien l’excellent : « Être de gauche, c’est un gros boulot… c’est le génie moral. »

Etre populiste, c’est être populaire quand vous êtes de droite.
Etre populaire, c’est faire du populisme quand vous êtes de gauche.

Résumons-nous :

– si vous n’approuvez pas l’ qu’on impose au peuple,
– si vous pensez que quasiment tous les sont orientés à gauche,
– si vous pensez qu’il y a trop de dans certains secteurs,
– si vous osez vous interroger sur les bienfaits du niveau de l’immigration,
– si vous osez vous interroger sur la compatibilité du renouveau de l’ avec nos valeurs,

alors vous êtes populiste, même si une grande partie, voire une majorité de la population, partage vos interrogations.

Ainsi, le nouveau maire de Rome, une femme issue d’un parti politique non traditionnel qui vient déranger l’ordre établi par ceux-là mêmes qui ont amené depuis 40 ans la ville de Rome à la faillite, est taxé en boucle de populisme par les médias français depuis qu’on nous annonce les résultats de l’élection (quant à moi, en plus d’être populiste, je vais être taxé de réac pour ne pas dire « la » maire de Rome). En avant pour deux ou trois jours de bourrage de crâne avec tous les journalistes qui rabâchent en boucle sans s’interroger sur les dépêches AFP qui associent le mot « populiste » au nouveau maire de Rome. Bref, l’habituel niveau zéro du journalisme et de l’intelligence.

Donald ? Forcément populiste, étant donné la manière dont il flatte les plus bas instincts du peuple ! Hollande en 2012 ? Forcément populiste pour les mêmes raisons ! Souvenez-vous de ses déclarations sur les riches qu’il n’aime pas (et il précisa qu’on est riche quand on gagne plus de 4.000 € par mois… lui qui gagne plus de 20.000 € par mois !) ou sur son ennemi qu’est la finance. Euh… qu’est-ce que je dis là ? Oh, pardon… j’oubliais que l’un est de droite et l’autre de gauche. Cela fait toute la différence !

Je reprends donc :

Donald Trump ? Forcément POPULISTE car il flatte les plus bas instincts du peuple ! Le vilain…

Hollande en 2012 ? Forcément POPULAIRE car il flatte les plus bas instincts du peuple ! Ouf, nous sommes sauvés.

Et vous ? Êtes-vous populiste ou populaire ?

20 juin 2016

Partager
BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

Les commentaires Facebook intégrés aux articles sont désormais inactifs, nous vous invitons désormais à commenter via le module ci-dessus.

À lire aussi

GPA : après la décision de justice vient le temps de l’offensive médiatique

En l’espace de trois jours, les interviews de promoteurs de cette pratique se sont multipl…