Culture - Editoriaux - Justice - Société - Sport - 11 décembre 2016

Et soudain, la France est sous le choc…

Et soudain, les Français furent choqués. Choqués d’apprendre qu’en France, les femmes sont inférieures aux hommes. Le reportage que nous a livré France 2 est une nouvelle preuve que nous sommes colonisés, et nous permet de facilement comprendre que notre destin est de ressembler au « bled ».

L’immigration, en soi, n’est ni une bonne ni une mauvaise chose : elle est neutre. L’immigration est un véhicule vide : ce qui compte, ce sont les valeurs qu’elle transporte et qui peuvent aller de la différence subtile jusqu´à l’incompatibilité totale. C’est dans cette dernière catégorie que se range l’islam.

Les valeurs islamiques ne sont pas différentes des nôtres, elles sont nettement inférieures. Le reportage de France 2 le démontre, puisque le problème avec l’islam ne réside pas dans le fondamentalisme mais dans ses fondements. En se faisant l’écho du Moyen Âge comme il était vécu dans le désert d’Arabie, l´islam révèle sa vraie nature. C´est-à-dire une doctrine créée par des hommes pour des hommes et qui punit donc les femmes de ne pas être des hommes, ces derniers étant néanmoins suffisamment intelligents pour comprendre qu’il leur faut se reproduire afin de ne pas disparaître.

Il est dit que toute bataille perdue peut se résumer en deux mots : trop tard. En somme, avoir su trop tard, avoir compris trop tard et avoir agi trop tard. Pourtant, quand l’islam s´installe quelque part, c’est toujours le même schéma qui se met en place : construire une mosquée, créer une enclave, faire croître la population, développer la culture victimaire, résister aux autorités et refuser les coutumes des autochtones, exploiter la justice au profit de la communauté (l’oumma), instaurer la charia, faire sécession et finalement prendre le contrôle.

Ironiquement, cet effondrement et ce rejet de notre utopie égalitaire n’auraient jamais pu se mettre en place si nous ne faisions pas de « l´égalité » l´alpha et l’oméga de notre société. En somme, c´est parce que nous recherchons constamment à établir l’égalitarisme que nous n´avons pas réussi à construire un arc-en-ciel de paix basé sur le respect mutuel et la tolérance. Bien au contraire, l’égalitarisme a réussi à ouvrir la voie à l’islamisation, et donc à imposer la misogynie dans notre mode de vie.

Quant aux féministes, c’est-à-dire celles qui souhaitent la mixité et l’égalité entre les sexes, le reportage de France 2 les dépeint comme « actives » mais montre aussi leur désespérance face au manque de soutien qu’elles reçoivent, et en particulier de la part de la population féminine… Ainsi – et c’est une deuxième ironie – en France, et en Occident en général, ce sont les hommes qui ont donné aux femmes le droit d’être libres et égales à eux. Pourtant, aujourd’hui, ce sont les femmes qui choisissent quel peuple d´hommes aura le privilège de leur retirer ces droits.

À lire aussi

Ils croient résister aux terroristes mais sont en réalité déjà morts !

"Nous avons besoin d'être unis !" disent-ils. Mais jamais ils ne précisent autour de quoi,…