En Angleterre, voilà le « sexe en boîte »…

Jamais déçu avec la télé-réalité. On avait connu les premiers déballages de l’âme et des dessous de la ceinture avec Mireille Dumas et son émission Vie privée, vie publique où des « personnalités, célébrités ou simples anonymes » parlaient de leur vie intime et exprimaient « avec franchise » leurs idées et leurs sentiments… Au moins les propos étaient-ils (encore) émis avec retenue et l’ennui davantage filmé que les dérapages scabreux.

Il aura fallu l’accélération du « concept de déballage » pour commencer à s’inquiéter vraiment : jusqu’où pourrait-on dévisser ? On l’apprit vite avec Loft Story et ses 12 célibataires coupés du monde et filmés 24 h/24 (sauf dans les toilettes)… Au fil des jours, on désespérait à supporter l’ânerie, l’inculture et la vulgarité des protagonistes, quand Loanna, alors jeune et pulpeuse, exhiba enfin ses fesses le temps d’une brève étreinte. Les plus obstinés qui n’attendaient que cela durent s’en contenter…

On crut alors avoir atteint les sommets (ou plutôt les catacombes) de la télé poubelle, comme on l’appela alors… Mais des poubelles, ça se vide… C’est ce qu’ont dû se dire les concepteurs de « Sex Box », nouvelle émission offerte par Channel 4 à partir du 7 octobre prochain au public d’outre-Manche. Avec les Anglais ou avec la télé, on est rarement déçu, alors avec la télé anglaise, imaginez ! Un couple va s’envoyer en l’air en direct… dans une boîte ! Personne ne verra rien de leurs galipettes. Mais dès leur affaire terminée, les protagonistes seront tenus de raconter leur expérience « à chaud » sur le plateau télé.

Henry de Montherlant assurait pourtant qu’« après avoir fait l’amour, le premier qui parle dit une bêtise »… Qu’à cela ne tienne… ou bien est-ce la finalité recherchée !

« Le sexe fait partie intégrante de nos vies. Mais nous sommes peu à en parler de façon décomplexée et honnête avec nos partenaires. Dans Sex Box, les couples se livrent sur leurs sentiments, leurs sensations et leurs vies amoureuses après le sexe », explique la chaîne Channel 4. Certes, d’autres fument une cigarette ou rentrent chez leurs femmes, mais c’est leur choix.

Décomplexé, faut voir… puisque justement personne ne verra rien. Quant à parler « honnêtement » de leur “coïtus pas visus”, c’est sans doute plus discutable… Que pourront-ils bien raconter ? Si madame sait y faire ? Si monsieur est favorisé par la nature ? Ce que la première n’a pas voulu ? Ce que le second a pu ?

Mais non, c’est du sérieux, voyons ! Pour preuve, un panel de sexologues et de psychologues sera là pour les écouter. Grâce à eux, nul doute qu’on « parlera de sexe autrement que comme dans les films porno », ce qui reste le but recherché, officiellement en tout cas, par les concepteurs de cette émission qui doivent ainsi espérer écraser toutes les autres bouses passées de la télé-réalité.

Ah ! N’oublions pas de signaler, car c’est important : la chaîne de télévision nie évidemment tout voyeurisme ! Ouf ! Après le sexe sous emballage, le voici désormais « en boîte »… En attendant sans doute qu’il soit consommé surgelé. Un peu de patience.

À lire aussi

Ebola : peut-on vraiment parler de pandémie ?

La Commission européenne a mobilisé 2 millions d’euros supplémentaires en juillet dernier.…