[Émeutes] Petit tour de la presse européenne

emeutes

De son panorama de la presse étrangère, Le Monde retient trois mots : « feu », « incendie », « honte ». Autant dire qu’il ne dit rien : tout le monde est capable de rendre compte du phénomène de combustion d’une poubelle, d’un tramway, d’un bus, par le mot « feu » ou « incendie ». L’intérêt d’un journaliste n’est pas tant de qualifier les crémations que de poser les bonnes questions. Dans ce registre, Le Monde n’est guère plus génial. À sa décharge, il ne fait que rendre compte de la médiocrité du paysage médiatique européen.

La question de savoir quels sont « les motifs de la défiance […] entre les habitants [des banlieues populaires] et les forces de l’ordre », posée en ces termes, est, de fait, sans grand relief. À l’image des principaux titres de presse de nos voisins européens, qui se contentent de comptes rendus mécaniques, quand ils ne proposent pas de petites interprétations du phénomène.

En Belgique, La Libre constate « le chaos », tandis que Le Soir s’étonne de la violence de ce « face-à-face glaçant », des averses d’insultes qui fusent vers les policiers.

Au Royaume-Uni, l’Express dresse le bilan des émeutes et conclut par ce qui doit être le nœud du problème : la culpabilité du policier meurtrier de Nahel. Sans doute par goût de l’absurde, du décalage, le quotidien publie la vidéo d’un homme dégustant son sandwich au milieu du no man’s land, « chose la plus française » que l’on puisse voir. Un reste d’humanité dans cette tempête de barbarie ? Cependant, si l’oreille britannique supporte la dissonance, il y a des limites : en témoigne l’indignation du Sun devant la vidéo de Macron dansant au concert d’Elton John alors que Paris brûle. Une résonance du chant de Néron devant les flammes de Subure ?

El País, qui est, en ligne, le quotidien espagnol le plus consulté au monde, voit dans cet « incendie de la banlieue » le signe « des profondes fractures » qui existent sur le territoire français. El Mundo se fend prudemment de résumés factuels incolores.

Pour l’hebdomadaire italien L’Espresso, les émeutes sont la conséquence du coup de feu du policier, lequel n’est pas un cas isolé. Celui-ci s’inscrit dans un phénomène d’augmentation de l’usage des armes à feu par la police, qui est « la conséquence d'une loi de sécurité que le gouvernement français a votée en 2017 ». Donner plus de ressort aux forces de l’ordre pour maintenir la sécurité aboutirait donc… à l’insécurité : c’est logique.

L’Allemagne est plus audacieuse sur le sujet. Le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung ose s’emparer du sujet brûlant et tabou des violences policières… Pour Thomas Kirchner, correspondant à Paris, la question de fond, c’est le problème des « violences policières en France ». Plus équilibrée se révèle être l’analyse de son compatriote Nikolas Busse, du Frankfurter Allgemeine Zeitung, puisque la « désinhibition » des faits de violences est le fait « de certaines parties de l'État et de la société ». Aveu timide, mais aveu tout de même ! Après avoir approximativement interprété cette situation comme étant le fruit du « lourd héritage du colonialisme français en Afrique du Nord », Nikolas Busse ouvre une perspective intéressante : la perspective politique. Chose que fait aussi son confrère et compatriote Klaus Geiger, responsable de la politique étrangère du quotidien Die Welt. Le premier lance cette sentence lapidaire : « Le gouvernement Macron n'a pas encore trouvé de solutions viables pour cela, c'est pourquoi seuls Le Pen et Zemmour bénéficieront politiquement des émeutes. » Le pronostic du second n’est pas moins tranchant : Marine Le Pen, qui « s’est présentée comme la voix de la raison soutenant l’État, a les meilleures chances de devenir le prochain Président du pays ».

À noter l’intérêt que porte La Razón, autre quotidien espagnol, classé très à droite, au profil des émeutiers. Des « jeunes qui sont la troisième et la quatrième génération [et qui] restent dans une auto-marginalisation qui explose périodiquement, au fur et à mesure que les nouvelles générations atteignent l'adolescence ». La Razón : en français, La Raison. Voilà un journal qui porte bien son nom.

Jean de Lacoste
Jean de Lacoste
Journaliste stagiaire à BV, étudiant en master d'histoire du droit.

Vos commentaires

53 commentaires

  1. La lâcheté de nos dirigeants depuis quarante années ont conduit à ce désastre. Tous les détenteurs d’une carte d’identité française ne sont pas des citoyens Français. Le problème est là et il ne faut pas voir plus loin. Les discours victimaires, la repentance, la discrimination positive, le renoncement de l’éducation nationale, voilà les causes. La question à se poser maintenant est de savoir que faire de tous ces français de papier qui n’aiment pas la France. Une solution partielle serait de supprimer la nationalité Française à tous les bi-nationaux qui refusent de s’intégrer. Pour les autres, seule une surveillance accrue permettra d’éviter de nouveaux débordements. Quand à l’immigration, il faut la stopper et surtout, il faudra redonner goût à la France, à son histoire et glorifier ses grands hommes qui ne manquent pas. Seule l’exaltation du beau pourra redonner corps à notre nation.

  2. la presse Européenne… aussi timorée et manquant totalement de courage pour nommer et dire les choses voir s’emberlificoter pour ne pas les dire clairement, cette Europe de lâcheté répétitive ne peut pas rassurer qui que ce soit – on trouve toutes les excuses du monde aux jeunes voyous, mais qu’un policier ait pu  » craquer » çà, ce n’est pas envisageable, à vomir !

  3. La presse étrangère est tout aussi frileuse que la presse Française et, avec le wokisme qui se propage, il n’est pas sûr qu’elle soit en mesure de comprendre. Les montants collectés par chacune des « deux cagnottes » en ligne est significative, pour le contrevenant 74 000€ mais pour le policier 450 000€ ! Il semble bien que les Français aient plus de bon sens que la presse en général, française ou étrangère.

  4. Ce qui a indigné le plus à l international c est la vision de macron et son épouse se dandinant comme une jeunette au concert d elton John pendant que la France était au bord de la guerre civile.

  5. Sacré PUB pour l’achat des billets pour les JO !! Paris ville lumière , c’est vrai qu’elle est bien éclairée en ce moment !!!

  6. Existe-t-il dans le coran les deux règles « tu ne tueras point » et « tu ne voleras point » ? Sinon , ne faudrait-il pas les y inscrire en grand et en gras ? Il appartient aux parents de savoir élever leurs enfants suivant ces règles et aux instituteurs de les rappeler régulièrement.

  7. La Belgique et l’Angleterre n’ont pas de leçons à donner ils sont peut être et même surement pire que nous, au niveau de l’immigration s’entend. Quand à l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne elles ont connues avant nous la dictature. Même que les dictateurs s’entraidaient, Adolph et Benito ont donné un coup de main à Franco pour arriver au pouvoir en massacrant son peuple. Alors ils doit leur rester quelque chose qui les empêchent de parler, et de plus ils sont européens donc aux ordres de l’Allemagne (elle aux ordres des USA) par l’intermédiaire de VDL. Quoique l’Italie… ! L’Espagne qui semble avoir un léger frémissement. Mais tout cela reste à voir et surtout confirmer.

  8. La Presse partout dans le monde est de gauche cela créve les yeux car aucune n ose aborder la veritable cause : une guerre entre le monde musulman et le monde non-musulman . On mettra tout ça sur le dos de la colonisation , de la violence policiére , de l extreme droite , de la pauvreté dans le monde , du rechaufement climatique etc…comme d habitude . Cette guerre est globale et dure depuis des siécles .

  9. Un constat unanime des journaux étrangers, la France est au bord de la partition, d’un coté des jeunes qui ne se sentent pas Français de l’autre des Français qui ne veulent plus de ces gens qui détestent leur pays. Dire que Macron et Darmanin nous disent que pour le J.O de 2024 tout va bien se passer ! Comment les croire après ce déchainement de violence. La France à besoin d’un chef un vrai, pas d’un petit président comme Macron, incapable de prendre les décisions drastiques qui s’imposent pour rétablir l’ordre, à ne pas vouloir de bavure les nuits d’émeutes s’enchainent ..

  10. Un seul titre
    Les arabes ont déclarés la guerre aux français

    Les reptiliens se servent de la France comme l’abolition de l Europe, ils ont réussis à installer en France 19 millions de musulmans, c est comme si l on tentait d élever des hyènes dans un parc à moutons
    Maintenant les reptiliens utilisent ce bras armé pour ruiner notre civilisation, c est inscrit dans leur plan, de dures répression de libertés vont être instaurées prochainement suivra la crise économique et le chaos total

  11. « la médiocrité du paysage médiatique européen » souligne le chroniqueur. Dit autrement, les médias européens en général, la presse en particulier, sont tout aussi vérolés eu Europe qu’en France. Ce qui n’est pas peu dire mais qui n’a rien de surprenant.

    • Depuis Mitterand la Presse, en France, est très largement stipendiée grâce à nos impôts et la chose semble bien difficile à modifier. Parallèlement, les cités sont armées jusqu’aux dents de Kalachnikov et autres voitures béliers. Les Forces de Police ne risquent pas de « faire le poids ».

  12. Macron et même Fourquet se trompent dans l’analyse car nous n’assistons pas à une décivilisation. Décivilisation est un moyen pour désigner les autres sans se remettre en question. La vérité c’est que nous, français et occidentaux et surtout les gauchistes, sommes TROP civilisés : on en devient faibles et lâches. On tombe dans la bienpensance et le droit de l’hommisme béa. Darwin l’a démontré, nous favorisons nous-mêmes (occidentaux hyper civilisés à en perdre tout notion de « réel ») notre extinction .

  13. Shocking! Mais nous sommes habitués. Et puis, s’agissant de la tournée d’adieux d’Elton John, c’était à ne pas rater, « quoi qu’il en coûte ».

  14. Et ce pays veut organiser les JO , il faut être fous pour s’aventurer en France pour cette occasion , nous avons tous en tête le fameux match ou notre ministre a eu le culot d’accuser les supporters anglais afin de masquer leur incapacité à protéger les supporters .

    • Et surtout ce pays est une puissance nucléaire mais n est pas capable d arreter des gosses de 12 ans. pathétique.

      • Ils les accepteront peut-être mais sous bannière neutre. C’est encore du en même temps. De plus, le CIO sanctionne le Belarus ; mais pourquoi? Parce qu’ils ne condamnent pas la Russie ? Mais dans ce cas, il faut aussi bannir la Chine … et d’autres. Le « en même temps » et le « oui mais » perpétuel semble être le reflet de la nullité et de la décadence des gouvernements occidentaux qui se comportent comme des traitres à leur patrie et à leur peuple. Après tout, pourquoi pas si les peuples s’en satisfont…

    • Voilà qui risque bien de poser quelques problèmes, l’occasion n’est-elle pas trop belle pour refaire à Paris un second Munich en 1972 ?

    • même un concert de Mylène Farmer on ne peut pas. Dommage, on aurait eu une video de Macron et Brigitte se trémoussant dans les tribunes. tel Neron devant Rome en Flammes..brasier qu’il avait allumé lui même pour en accuser les Chrétiens..

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois