Bonne nouvelle : s’est bien amusée au nouveau spectacle de Dieudonné. Tamponné, homologué… The show must go on ! Babeth a survécu à la deuxième couche passée sur Patrick Cohen mais trouvé limite la parodie du patron de la LICRA. Brrrr… À deux millimètres près, Manuel Valls surgissait des toilettes d’où il écoutait et soupesait chaque mot. Les bruits de chasse d’eau tirée par des spectateurs incontinents ont néanmoins entravé quelque peu une parfaite audition de l’ensemble des propos du Dieu presque donné (38 € la place).

Agissant en tant qu’antisémitomètre, la rédactrice en chef de Causeur est donc ressortie indemne du spectacle. À la surprise générale ! Bien que tout à fait repérée par l’ensemble des spectateurs, tous antisémites purs et durs, la journaliste n’a pas été hachée menu, lynchée, broyée, pas même une insulte bien sentie, un sale ceci, sale cela… Et alors, ça sert à quoi, que le CRIF, il se décarcasse ? Ba ba ba…

Mais parlons de limites. Où commence le racisme, où débute l’antisémitisme ? Quel appareil infaillible, quelles normes peuvent-ils décider ce qui est hors limite de ce qui ne l’est pas ? Manuel Valls, nous vous donnons la parole. À vous de définir les mots interdits, les phrases types à éviter, les gestes… Sur scène, un artiste peut-il oui ou non se gratter l’épaule ? Tous les comiques de France attendent le formulaire… Élisabeth Lévy ne peut pas se rendre à tous les one-man-show, sillonner la capitale à mobylette, se taper Dieudonné tous les soirs. Elle voudrait bien, mais elle peut point, comme disait Annie Cordy, l’ignoble inspiratrice de shoah-nanas.

Élisabeth indisponible pour brancher son antisémitomètre tous les soirs, il est donc grand temps de lancer des bataillons de commissaires de la pensée en charge du racisme, de l’antisémitisme, de l’homophobie et de tout ce qui dépasse. Les chignons des filles qui obstruent l’écran, les hétéros qui chantent trop fort, les salles trop obscures pour être honnêtes, les mains trop près de l’épaule… Un boulot de dingue.

Dieudonné désormais disponible en version ultra light, c’est fait. La dangereuse jurisprudence évoquée par de nombreux observateurs va désormais prendre son envol… Et reposer la sempiternelle question à la réponse impossible : où commence l’homophobie, le racisme, l’antisémitisme, la francophobie et tout le bataclan ? Où est le thermomètre ? L’affaire est explosive…

À lire aussi

Coincée deux heures dans un ascenseur pour cause de journée sans voiture

« T'as une voiture, tu rentres pas. » …