Eagles of Death Metal : la bien-pensance a encore frappé

Le massacre du Bataclan n’a pas fini de faire partie de lui. , le leader du groupe Eagles of Death Metal dont les membres avaient échappé à la tuerie, vient de déclencher l’ire de deux festivals français de musique. Rock en Seine et le Festival du Cabaret Vert de Charleville-Mézières viennent purement et simplement d’annuler leurs concerts. C’est un tweet de François Missionnier, le créateur de Rock en Seine, qui nous le confirme : « En désaccord total avec les récents propos tenus à un média américain par Jesse Hughes, le chanteur des Eagles, les deux festivals ont décidé d’annuler les concerts du groupe. »

Claude Askolovitch vient d’en rajouter une couche en tweetant : « C’est en allant écouter un vieux con que des dizaines d’innocents ont rencontré leurs assassins. » Il est vrai que ce polémiste a largement pris une positon pro-islamiste dans son livre Nos mal-aimés. 

Mais qu’a donc déclaré le chanteur pour déclencher un tel séisme ? Je vous le donne en mille : Jesse Hughes s’est permis de critiquer l’islam. Il a osé accuser l’islam d’être responsable du carnage parisien.

Que l’on ose inviter un rappeur anti-français dont l’ancêtre « poilu » fait polémique et qui n’hésite pas à insulter la France et ses mécréants, rien n’est plus normal pour notre Président et ses médias. Mais que l’on ose signer un contrat avec un Jesse Hughes islamophobe dépasse tout entendement. Et pourtant, ce qu’il a déclaré au webmagazine libertaire Takimag.com n’a rien de scandaleux, à moins de mépriser la vérité. Car qui assassine chaque jour à travers le monde, souvent dans des conditions abominables (on l’a encore vu cette semaine avec 25 Irakiens plongés vivants dans des bacs d’acide !) ? De braves athées ? Des catholiques un peu trop vertueux ? Des bouddhistes ? Et au nom de quel prophète ? Moïse ? Élie ? Ézéchiel ? Jérémie ?

Jesse Hughes n’a donc énoncé que la vérité de ce qu’il a vu et vécu. Missionnier et ses amis auraient-ils préféré que les musiciens des Eagles of Death Metal tombent sous les balles des fous d’Allah ?

Voici quelques phrases extraites de l’entretien que Jesse Hughes a accordé à Takimag.com. Un entretien très intéressant sur le déroulé du massacre. Jesse avait repéré les assassins dans l’après-midi au cours des répétitions. Il pense même qu’ils avaient des complices parmi le personnel pour avoir eu accès aussi facilement à la salle du Bataclan.

« La crainte d’offenser les musulmans est la meilleure arme des terroristes… Nous préférons mourir que d’être considérés comme intolérants. Le politiquement correct tue ! ». Puis Jesse parle de l’argent arabe qui agit comme un polluant. Sur nos stades, dans les films. « George Clooney ne baise pas le cul des Arabes sans raisons. Les films américains sont la meilleure façon d’influencer les cœurs et les esprits. Vous ne voyez jamais les méchants dans les films qui sont des terroristes arabes. Ils sont toujours allemands ou français. »

« Les Français sont tellement préoccupés par le racisme qu’ils se laissent assassiner par les musulmans ! Le lendemain, au stade, les musulmans ont hué la minute de silence. La presse en a à peine parlé. J’ai vu des musulmans célébrer les attentats dans la rue alors qu’ils étaient en train de se produire. Je l’ai vu de mes propres yeux. En temps réel ! »

Et de conclure : « L’islam crie au loup sur l’islamophobie, pour nous anesthésier et faire de nous une proie plus facile. Les musulmans savent que nos gamins blancs sont stupides et aveugles, gavés depuis la maternelle par un environnement libéral. » Curieusement, Hollande l’islamophile n’a pas déclaré qu’il ferait tout pour sauver le soldat Jesse Hughes afin qu’il réintègre Rock en Seine.

À lire aussi

Pourquoi ne pas reconstruire le château de Saint-Cloud ?

Saint-Cloud ayant été intimement mêlé à plusieurs siècles d’Histoire de France, il serait …