Des « diplômes de laïcité » seront désormais obligatoires pour les imams venus d’. Un accord a été signé avec Alger et des discussions sont en cours avec la Turquie et le , selon le ministre de l’Intérieur  », dixit l’AFP.

Tenter de trouver des solutions, c’est déjà reconnaître le problème. Mais il est vrai que le problème devient de plus en plus compliqué à occulter. Alors que le gouvernement communique en grande pompe sur la formation des imams, Le Figaro nous apprend que « les français montent en puissance au sein du califat ». Que « longtemps cantonnés aux tâches subalternes, ils participent de plus en plus aux combats et aux attentats ». On a les domaines de compétence que l’on peut. La France est une excellente élève au classement PISA des djihadistes. Loin devant l’Angleterre, l’Allemagne, l’Espagne ou l’Italie. Mais derrière la , quand même. Enfin, bref, on peut supposer qu’elle a quelques professeurs, dans ce domaine, de haute volée.

En juin dernier, d’ailleurs, sur Europe 1, Bernard Cazeneuve avait affirmé que 40 imams « prêcheurs » de haine avaient été expulsé de France depuis 2012. Voici donc venir le « permis de prêcher », dont on ne sait s’il sera « à points » et si une harangue belliqueuse, un dérapage misogyne, une entorse au code de bonne laïcité vaudront à l’imam un stage de remise à niveau.

Soyons bienveillants. C’est mieux que rien. Bernard Cazeneuve pourrait aussi se contenter de tailler ses crayons et de compter ses trombones. Cela permettra même, peut-être, une fois ou l’autre, de repérer un fou-dingue spécialement voyant et de le mettre discrètement sur la touche. Peut-être. Mais pour le reste…

Pour le reste, on peut lui prédire peu ou prou la même efficacité redoutable que la loi anti-burqa, promulguée – tiens, justement – il y a presque cinq ans jour pour jour : le 11 octobre 2010. On voit comme elle a été scrupuleusement appliquée, comme en cinq ans le vivre ensemble s’en est trouvé merveilleusement apaisé, comme la laïcité a trouvé à harmonieusement s’imposer.

La laïcité est une institutrice autoritaire, façon IIIe République, qui tout d’un coup est dépassée. À coups de règle sur les doigts, elle arrivait pourtant à mener à la baguette la sage petite fille . Mais parce qu’elles parlent la même langue. Parce que, se bâtissant contre le christianisme, la laïcité s’y est adossée. « Et si la laïcité était un christianisme ? » interrogeait finement Me Yohann Rimokh dans les colonnes de Boulevard Voltaire il y a quelques mois.

La laïcité a été taillée aux mesures du christianisme : même au chausse-pied et en faisant craquer quelques coutures, on n’y fera pas rentrer l’.

La laïcité est, en sus, une institutrice hypocrite. Qui donne aux musulmans des dés pipés. Tous les « diplômes universitaires de laïcité » que l’on voit fleurir à travers la France stipulent, dans leur page d’accueil, qu’on y enseigne la plus stricte « neutralité », qu’il n’est pas question « que de l’islam » mais de toutes les religions, renvoyées en somme dos à dos.

Mais la France n’est pas une maison Kaufman & Broad construite hier dont les plâtres sont encore en train de sécher. Le christianisme y a une antériorité, une empreinte, une histoire, une quasi-consubstantialité qui lui confère de facto un statut particulier. Nier cette vérité, c’est se duper et duper les musulmans eux-mêmes, qui ne cesseront de s’y cogner. Avec la rancœur et la vindicte de celui auquel on a menti.

14 octobre 2015

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 10 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Voile islamique sur une affiche électorale : un (gros) caillou dans la chaussure LREM

Voici donc revenu le voile islamique… …